Review : « The Nox » de Charles Correll (1997).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Lors d’une mission destinée à capturer une créature ayant le don d’invisibilité, SG-1 rencontre les Nox. Cette race pacifique détient d’étranges pouvoirs de guérison. Malheureusement, Apophis est là, lui aussi, cherchant la même créature.

Attention : épisode culte ! « The Nox » nous introduit à une nouvelle espèce extraterrestre, totalement pacifique et faisant preuve d’une grande sagesse. Leur apparence « hippie de l’espace » les démarque des autres aliens rencontrés jusqu’à présent, et la série continue de bâtir sa mythologie. De plus, ils sont dotés d’une longévité hors norme, du pouvoir de guérison (et de faire revenir les morts à la vie), ainsi que du don d’invisibilité que le SG-1 pensait venir d’une créature qu’ils étaient venus capturer. Une race aussi formidable dans ces petits corps inoffensifs, cela nous mène à une morale bien répandue : il ne faut jamais se fier aux apparences.

© MGM

© MGM

Mis à part l’introduction des Nox, l’épisode fait revenir Apophis sur le devant de la scène. Lui aussi est à la recherche de la créature, et il va parvenir (avec l’aide de sa garde personnelle) à tuer le SG-1 – sauf Teal’c. L’équipe ne devra sa survie qu’à la bonté des Nox qui les ressusciteront (c’est déjà la deuxième fois pour Daniel… 😉 ). On apprécie les différents face à face entre les deux camps, mais on se rend aussi compte que la tâche de Teal’c ne sera pas aisé : il a beau tenter de convaincre Shak’l que Apophis est un faux dieu, le Jaffa n’en croit pas un mot.

De plus, le début de l’épisode nous introduit à un autre problème qui deviendra récurrent dans la série : ainsi, le secrétaire de la Défense, présent au SGC, se plaint ouvertement du fait que les équipes n’aient strictement rien ramené de valeur pour la défense de la planète bleue. Ce n’est ici que l’ébauche des problèmes qu’entretiendra le SGC avec les politiques, et qui développera plusieurs histoires (notamment avec Kinsey).

© MGM

© MGM

Je ne le cacherais pas : « The Nox » est l’un de mes épisodes préférés de cette première saison. Sans doute car ces hippies de l’espace constituent l’une de mes races aliens favorites de toute l’histoire de la franchise. Et puis, l’opus ne démérite pas pour son intérêt, bien au contraire : il parvient à ajouter encore un peu plus de profondeur à la série en nous introduisant à une espèce complètement extraterrestre, en faisant revenir Apophis et offrant une nouvelle confrontation entre le faux dieu et nos héros, et en instillant discrètement les prémices des Anciens (la cité volante finale n’étant pas sans rappeler Atlantis, qui ne viendra pourtant que bien plus tard dans la franchise). Bref, j’adore !

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « The Nox » de Charles Correll (1997).

  1. LES NOOOOOOXXXXXXXX!!!! Je les adore comme tu le sais! Pour moi il s’agit d’un de mes préférés sur les 10 saisons.
    J’aime bien l’expression « hippies de l’espace » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s