Review : « Thor’s Hammer » de Brad Turner (1997).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Lors d’une mission pacifique sur Cimmeria, O’Neill et Teal’c sont téléportés dans un labyrinthe souterrain, où ils affrontent un Unas. Sam et Daniel demandent de l’aide à Kendra, une ancienne hôte de Goa’uld, pour retrouver leurs amis.

Stargate SG-1 continue de nous faire voyager, ajoutant désormais la mythologie nordique à l’univers de la série. Cet épisode va nous introduire aux Asgards, des « dieux » bienveillants qui, à l’instar des Goa’uld, seraient venus sur Terre il y a des milliers d’années. Si aucune rencontre entre eux et le SG-1 ne s’effectue aujourd’hui, leur existence est d’ors et déjà confirmé, ainsi que leur puissance. L’invention du Marteau de Thor est fantastique, et sa destruction finale par Daniel pour sauver Teal’c montre bien à quel point l’équipe est désormais soudée. Le fait que ce soit le Dr. Jackson (dont la femme et le beau-frère sont devenus des Goa’uld après que Teal’c ait participé à leur enlèvement) qui effectue ce geste est particulièrement symbolique.

© MGM

© MGM

Grâce au personnage de Kendra, il est confirmé que l’hôte d’une larve Goa’uld survit. L’espoir renaît donc pour l’équipe qui, après la tentative de chirurgie infructueuse sur Kawalsky (« The Enemy Within« ), doutait sans doute de la possibilité de séparer l’hôte du parasite. Le récit de Kendra nous en apprend plus sur les Goa’uld, et sur ce que ressent l’hôte possédé.

Le récit est séparé en deux parties : pendant que Sam & Daniel sont avec Kendra, Jack & Teal’c se retrouvent enfermés dans un labyrinthe avec un Unas. C’est la première fois que cette race est introduite, et la série continue d’enrichir sa mythologie. Pour l’anecdote, c’est James Earl Jones qui prête sa voix à l’Unas dans la version originale, lui qui est connu pour avoir fait la voix… de Dark Vador dans Star Wars !

© MGM

© MGM

En bref, « Thor’s Hammer » constitue un nouvel épisode réussi pour Stargate SG-1. On apprécie le choc culturel que la série nous propose à chaque épisode (ou presque), l’équipe technique faisant toujours un impeccable travail au niveau des décors & des costumes. Le scénario est bien ficelé, et la réalisation de Brad Turner souligne le tout avec efficacité.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Reviews

4 réponses à “Review : « Thor’s Hammer » de Brad Turner (1997).

  1. Cet épisode est riche en infos et découvertes. Tous ces éléments seront encore présents dans les saisons suivantes.
    On remarque aussi que les scénaristes continuent à construire les liens entre les membres de l’équipe. Comme tu l’a dit le fait que Daniel aide Teal’c n’est pas rien.
    Je sais que mon info va être inutile mais James Earl Jones en plus d’avoir été Vador, il a prêté sa voix à Mufasa. J’aime tellement le Roi Lion que je voulais le dire haha.

  2. Chris

    Bonsoir, cet épisode montre des nouvelles races alliés et ennemis. L’amitié entre l’équipe va encore se renforcer pour sauver un membre de l’équipe ça c’est fort 🙂
    Un épisode super !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s