Review : « Fire And Water » de Allan Eastman (1997).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Le SG-1 revient d’une mission sans Daniel, qu’ils pensent avoir vu brûler vif. En réalité, détenu dans une prison sous-marine par un alien amphibie, il doit déchiffrer un texte pour découvrir ce qui est arrivé à la compagne de la créature.

« Fire And Water » est un épisode qui se démarque réellement dans la saison, que ce soit du côté du scénario ou de la réalisation. L’opus est visuellement à part, et les décors & effets spéciaux sont réussis. Une vraie originalité se dégage de l’épisode.

L’histoire fonctionne sur un mode binaire. D’un côté, nous avons Daniel qui doit chercher dans son esprit la réponse que recherche Nem ; de l’autre, nous avons le reste du SG-1 dont l’esprit a été manipulé, et qui cherchent à savoir si oui ou non Daniel est mort. Si on n’est pas toujours convaincu par le duo entre Nem et l’archéologue (on a la sensation que leur conversation fait du surplace parfois), les scènes entre les membres du SG-1 sont réellement touchantes. On s’aperçoit à quel point ils se sont tous rapprochés depuis le début de la saison, et à quel point l’équipe est désormais unis comme les doigts de la main.

© MGM

© MGM

La base même de l’histoire est un peu étrange. Pourquoi Nem n’a-t-il pas enquêté lui-même sur la disparition de sa compagne, après des milliers d’années ? Pourquoi s’est-il contenté d’attendre en croisant les bras, plutôt que de chercher la réponse par lui-même ? Il aurait très bien pu ne jamais croiser quelqu’un qui ait entendu parler de Babylone, et qui aurait pu lui fournir une réponse. Quel veinard d’être tombé sur Daniel Jackson ! On peut également être étonné de voir l’armée offrir une cérémonie militaire à Daniel. Logiquement, cela devrait être impossible puisqu’il est civil. Mais la scène étant marquante, on peut fermer les yeux sur ce genre d’erreur.

Les acteurs font tous un travail exceptionnel. Mention spéciale à Michael Shanks qui a eu l’opportunité de briller sur cet opus, et qui ne s’en est pas privé.

© MGM

© MGM

« Fire And Water » est, malgré quelques petits défauts, un bon épisode. Il ne s’agit sans doute pas d’un opus marquant, mais l’originalité qui s’en dégage est plaisante.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Fire And Water » de Allan Eastman (1997).

  1. Pour moi cet épisode sert essentiellement à montrer le rapprochement de l’équipe. Et encore le mot « rapprochement » est faible.
    Je trouve aussi que ça traine en longueur à certains moments mais c’est assez plaisant à regarder. En plus ça nous permet de découvrir une nouvelle race.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s