Review : « Solitudes » de Martin Wood (1998).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Après une attaque par les Goa’uld, lors de l’exploration d’une planète, SG-1 doit battre en retraite. Mais un mauvais fonctionnement de la porte des étoiles envoie le colonel O’Neill, blessé, et le capitaine Carter, sur un monde glaciaire où leurs chances de survie sont faibles.

« Solitudes » est un épisode minimaliste niveau production. Ici, ce n’est pas les décors, les costumes ou les effets spéciaux qui sont importants ; l’émotion et la relation entre les personnages est le cœur du récit, comme le souligne parfaitement bien la caméra de Martin Wood (dont c’est ici la toute première réalisation pour Stargate SG-1) en se focalisant plus sur le visage des acteurs que sur le lieu où ils se trouvent. La partie Sam / Jack de l’histoire constitue d’ailleurs un huit clos quasi théâtral, chose originale dans une série de science-fiction qui s’appuie souvent sur les décors.

© MGM

© MGM

La découverte d’une deuxième Porte des Étoiles sur Terre ouvre un nouvel éventail de storylines possibles pour la série. La localisation de ce Stargate en Antarctique nous mènera d’ailleurs vers bien d’autres découvertes dans le futur… La présence de personnages secondaires (Walter Harriman, Sgt. Siler) représente un plus indéniable, et aide à rendre le SGC réaliste en mettant en avant des visages qui deviendront familiers (même si ces personnages restent peu exploités sur l’ensemble de la série).

Les meilleurs moments de l’épisode sont ceux entre un O’Neill blessé et une Carter faisant son possible pour se sortir du pétrin dans lequel ils pensent être tombés. L’alchimie entre Richard Dean Anderson et Amanda Tapping fait des merveilles, les deux talentueux acteurs tissant un vrai lien entre Sam & Jack. De quoi ravir les shippers. La seule chose de l’épisode que l’on peut regretter est le fait que la brillante Carter n’ait même pas pensé à tenter d’utiliser une autre adresse que celle de la Terre, histoire de voir si le problème n’émanerait pas de la Porte terrestre.

© MGM

© MGM

« Solitudes » est un épisode formidable, sans aucun doute l’un de mes préférés de cette première saison. Il s’agit sans conteste d’un opus culte parmi les fans, pour les raisons que l’on sait. Quoiqu’il en soit, l’histoire est bien ficelée et repose sur un brillant jeu d’acteurs, tout en propulsant le talentueux Martin Wood comme l’un des réalisateurs avec lequel il faut compter.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Reviews

4 réponses à “Review : « Solitudes » de Martin Wood (1998).

  1. Ahlala Sam et Jack… Ça fait rêver ^^ Cet épisode est tout simplement excellent! Comme tu dis tout passe par les émotions. RDA et Amanda font un travail remarquable. Tout est parfaitement dosé, rien n’est surjoué.
    En plus de ça la découverte de cette porte va être capitale.

    De toute façon étant un fan de SamJack je ne pouvait que l’aimer!

  2. Chris

    Salut, Lors de cet épisode ça prouve qu’il tienne l’un à l’autre et ça c’est magnifique.
    C’est parfaitement jouer comme d’habitude en fait ^^
    Daniel et Teal’c qui essaye par tous les moyens de les sauver, ça c’est une équipe soudée et qui tourne parfaitement malgré tout. =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s