Review : « Prisoners » de David Warry-Smith (1998).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : L’équipe de SG-1 ayant aidé un criminel est accusée de complicité de meurtre. Bannie sur une planète reconvertie en colonie pénitentiaire, l’équipe doit s’enfuir, avec l’assistance d’une prisonnière influente.

Après un début de saison tonitruant, Stargate SG-1 tente de reprendre le chemin classique de l’exploration d’une planète inconnue. Fort heureusement, l’épisode ne se limitera pas à cela, bien au contraire.

© MGM

© MGM

« Prisoners » introduit ainsi Linea, une femme qui se révélera être connue comme « The Destroyer of Worlds ». Une personne avec un tel surnom ne peut qu’être charmante, non ? Parfaitement campée par Bonnie Bartlett, Linea s’annonce d’ors et déjà comme une ennemie redoutable pour le SGC. Lorsque l’épisode s’achève, on a hâte de la retrouver – d’autant plus que des mondes sont désormais en danger par notre faute. Une fois n’est pas coutume, le SG-1 a commis une grave erreur, et les conséquences pourraient être désastreuses. On regrette cependant la facilité scénaristique du dénouement : il semble peu probable que personne au SGC n’ait découvert son « arme », et la fuite de Linea paraît un peu trop simple.

Le reste de l’épisode, en revanche, tient la route et le détour par la case « prison » du SG-1 nous offre quelques savoureux moments. Comme d’habitude, les acteurs font un excellent travail, et la réalisation de David Warry-Smith nous présente un opus visuellement différent des précédents grâce à des décors parfaitement ternes.

© MGM

© MGM

En bref, « Prisoners » est un très bon épisode. Bien construit, il nous révèle petit à petit la réelle identité de la dangereuse Linea, une nouvelle ennemie de choix pour le SGC. Pas de happy end ici, mais une ouverture sur une future rencontre inévitable avec « The Destroyer of Worlds ». On a hâte d’y être !

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Prisoners » de David Warry-Smith (1998).

  1. Jusqu’à la révélation de l’ « aveugle » on ne pouvait pas se douter que Linea était ce monstre mais SG1 aurait du être plus méfiant!!!
    Bonnie Bartlett est excellente dans son rôle.

    • Comme je l’avais dit pendant le rewatch sur Twitter, c’est vrai qu’elle a un don avec les mots. Elle ne ment pas une seule fois, ce qui est remarquable. C’est l’interprétation que le SG1 en a fait qui est fausse. Elle leur avait dit qu’elle n’était pas innocente. Cette capacité à dire la vérité discrètement la rend particulièrement redoutable.

      Bonnie fait un excellent travail. J’ai toujours regretté de ne pas la voir reprendre le rôle de Linea par la suite.

      Merci pour ton com’ ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s