Review : « The Gamekeeper » de Martin Wood (1998).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Alors qu’ils explorent un splendide jardin, sur un monde lointain, le SG-1 est fait prisonnier et rendu inconscient. A leur réveil, ces membres revivent des événements de leur passé. Est-ce un jeu, ou plus que ça ?

Après un début de saison particulièrement relevé, Stargate SG-1 va voir sa qualité redescendre d’un cran avec « The Gamekeeper ». Contrairement à tous les épisodes de la saison jusqu’ici, cet opus n’apportera pas une pierre supplémentaire à l’édifice. Au contraire, il s’agit d’un épisode indépendant et, dans le fond, sans grand intérêt.

© MGM

© MGM

Si l’idée de l’univers virtuel était intéressante, elle sera fort mal exploitée. De nombreux problèmes de logique empêche le scénario de décoller, et le Gardien n’est pas un adversaire à la hauteur (il ne fait que fuir le SG-1, refusant de les confronter). L’interprétation de Dwight Schultz semble volontairement exagérée, mais n’aide pas le téléspectateur à le prendre au sérieux.

Si on apprécie d’en apprendre un peu plus sur O’Neill et Daniel et de revoir le sympathique Kawalsky (Jay Acovone), le manque de cohérence entache l’épisode. Ainsi, dans « Children of The Gods, part 1 » (01#01), Kawalsky semblait clairement indiquer qu’il n’avait rencontré O’Neill que lors de la mission Abydos. Or, soudainement, les deux soldats se connaissaient depuis (au moins) l’année 1982 ? C’est impossible. De plus, si cela faisait réellement plus de mille ans que les résidents étaient pris au piège par le Gardien, comment ont-il pu survivre s’ils sont vraiment humains comme cela est indiqué au début de l’épisode ?

© MGM

© MGM

Au final, « The Gamekeeper » est un épisode passable. Malgré une réalisation efficace (Martin Wood continuant de faire un excellent travail derrière la caméra), l’opus souffre d’un trop grand nombre d’erreurs qui ne fait qu’emmener le spectateur dans la confusion la plus totale. L’idée de base était bonne, mais malheureusement bien mal exploitée.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « The Gamekeeper » de Martin Wood (1998).

  1. Comme je l’ai dit lors du rewatch je n’aurais pas aimé être à la place de Jack & Daniel. C’est horrible de refaire vivre ça à des personnes.

    Sinon épisode sympa mais sans plus pour les mêmes raisons que tu as évoqué.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s