Review : « Family » de William Gereghty (1998).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : SG-1 apprend qu’Apophis est vivant et a capturé Rya’c, le fils de Teal’c. L’équipe monte un plan de sauvetage, mais O’Neill soupçonne que Rya’c, ou plutôt celui qui le contrôle, Apophis, leur tend un piège mortel.

Stargate SG-1 refait un détour par Chulak avec « Family ». L’équipe apprend enfin, par la bouche de Maître Bra’tac (toujours parfaitement campé par Tony Amendola), que Apophis vit encore. Malheureusement, ce n’est pas une surprise pour nous autres téléspectateurs puisque nous avions vu le Goa’uld s’enfuir avec Klorel avant l’explosion de son vaisseau-mère. La grande révélation pour le SG-1 n’a donc pas autant d’impact pour nous, mais peu importe dans le fond.

© MGM

© MGM

L’épisode signe le retour de Rya’c & Drey’auc (désormais interprétée par Brook Parker), ainsi que de Bra’tac et Apophis (même si ce dernier n’apparaît que très (trop) brièvement). On ne peut s’empêcher de penser à nouveau à « Bloodlines » (01#12), et de s’interroger sur la raison pour laquelle Teal’c n’a pas tout simplement ramené sa famille sur Terre la dernière fois. Cela aurait évité tous ces tracas à notre ami Jaffa. Au final, cette erreur sera rattrapée à la fin puisque Teal’c emmènera sa femme et son fils sur la Terre de Lumière (la planète visitée dans « The Broca Divide », 01#05). Cependant, on peut se demander pourquoi Bra’tac s’acharne à rester sur Chulak. Il a ouvertement trahi Klorel et Apophis, il devrait donc être en danger.

« Family » permet à Christopher Judge de pouvoir montrer une palette d’émotions bien plus large que d’habitude. L’acteur fait un très bon travail, saisissant complètement l’opportunité qui s’est présentée à lui. Les autres comédiens continuent de briller aussi, même si je regrette que Brook Parker n’insuffle pas le côté «rebelle», colérique et « badass » à Drey’auc, comme Salli Richardson avait su le faire.

© MGM

© MGM

En bref, « Family » est un solide épisode. Même s’il ne s’agit pas du show le plus percutant de la série, il est important puisque le combat contre Apophis est officiellement relancé. A travers Rya’c, le Goa’uld a tenté à nouveau de détruire la Terre, preuve s’il en est qu’il n’a pas dit son dernier mot. Vivement la suite !

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Reviews

4 réponses à “Review : « Family » de William Gereghty (1998).

  1. On se pausera toujours la question je pense ^^ Ça aurait été tellement plus simple d’installer sa famille sur Terre ou au pire une autre planète alliée.
    Cette épisode est sympa mais sans plus. Même si tu as raison lorsque tu écris  » il est important puisque le combat contre Apophis est officiellement relancé ». Mais les scénaristes auraient très bien pu la relancer autrement ^^

  2. Chris

    Salut, cet épisode est bon, tu revois la famille de Teal’c et Bra’tac pour savoir ce qu’ils sont devenus.
    Je souligne un point ou tu n’as pas (Thor), le combat avec Apophis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s