Review : « Deadman Switch » de Martin Wood (1999).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : SG-1 est capturé par un chasseur de prime alien. En échange de sa liberté, l’équipe promet de l’aider à traquer un Goa’uld appelé Kel’tar. Ils le trouvent, mais doivent affronter un nouveau problème : Kel’tar appartient en réalité à la Tok’ra.

Après un début de saison d’une qualité fort élevée, Stargate SG-1 poursuit sa route avec « Deadman Switch », un nouvel opus au scénario très solide et qui repose sur un schéma différent des précédents, continuant le travail sur l’originalité effectué depuis le début de saison.

© MGM

© MGM

Ainsi, le scénariste (Robert C. Cooper) nous introduit à Aris Boch (Sam J. Jones), un chasseur de primes travaillant pour le compte de Sokar. Il s’agit sans doute d’un moyen simple de remettre le Goa’uld au centre des débats, la série commençant ainsi la construction de son double épisode de mi-saison. Même si on ne verra point Sokar, nous en apprenons grâce à Boch un peu plus sur sa manière de fonctionner, et sur sa traque des Tok’ra (élément important pour la suite).

L’épisode fonctionne bien, notamment grâce aux différents retournements de situation qu’il nous offre. On apprécie beaucoup l’humour de Boch, qui fonctionne en chorale avec celui d’O’Neill. On peut d’ailleurs regretter le fait que le personnage n’apparaîtra plus jamais dans la série, surtout que son peuple avait une capacité peu commune : les siens ont le pouvoir de résister aux Goa’uld, et ne peuvent donc pas servir d’hôtes. Pourquoi la série n’a-t-elle jamais fait une suite à cette histoire, et exploré le sujet comme il se doit ? Mystère.

© MGM

© MGM

En bref, « Deadman Switch » est un épisode fort sympathique, qui fonctionne à merveille et qui offre une pause comédie bienvenue dans un début de saison résolument dramatique. L’opus doit beaucoup à Sam J. Jones, qu’on regrette sincèrement de ne pas revoir plus tard dans la série.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Deadman Switch » de Martin Wood (1999).

  1. Épisode sympathique même s’il ne compte pas parmi mes favs.
    Ma scène préférée restes celle où Boch révèle à SG1 leur valeur. Et bien sûr Daniel trinque, haha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s