Convention Stargate Officielle de Chicago, 2014 (Partie 2).

Samedi 16 août 2014

Photo : © Beyond The Gate

Photo : © Beyond The Gate

Le samedi est toujours la journée la plus longue de la Convention. Beaucoup d’acteurs n’apparaissent que ce jour, donc cela augmente logiquement le nombre d’autographes et/ou de photo ops que l’on peut avoir dans la journée.

A partir de 9h30 : Photo Op avec Paul McGillion.

Dès 9h, je descends de ma chambre d’hôtel pour mon « rendez-vous » avec Paul McGillion… Je voulais éviter de tomber sur une file d’attente interminable dès le début de la journée, et je n’étais visiblement pas la seule puisqu’une dizaine de personnes m’a devancé. Nous attendons donc impatiemment l’arrivée de Paul, acteur que j’espère rencontrer depuis belle lurette. Il est 9h30, et… toujours rien. Il faudra attendre encore 10 petites minutes avant qu’enfin Paul ne pointe le bout de son nez, un grand sourire fixé aux lèvres. Charmant comme tout. Il est super heureux d’être ici, et cela se ressent. Immédiatement, il salue chaleureusement quelques personnes qui travaillent à la Convention, et va ensuite prendre dans ses bras une fan qui portait un t-shirt « Save Carson ». Puis, il entreprend de faire un high five à tous les fans qui forment sa file d’attente ! (preuve) C’est le seul acteur que j’ai vu faire ça. Le seul. Et ça vous donne de suite une petite idée du genre de personne qu’est cet homme. Une fois qu’il eût fini son œuvre, il prend place devant l’objectif et fait un hug à la première fan… puis, la deuxième… puis, la troisième… Visiblement, il s’est décidé à en faire à toutes les filles, ce qui ne signifie qu’une chose : il va me prendre dans ses bras, moi aussi. Jusqu’à maintenant, la seule personne à avoir joué dans Stargate et à m’avoir prise dans ses bras, c’était Amanda Tapping, l’année dernière…

Soudain, c’est mon tour. « Hello ! » me lance-t-il avec son regard charmeur, tout en me prenant dans ses bras. Une fois la photo prise, on se remercie mutuellement, et c’est avec un immense sourire que je vais récupérer ma photo faite hier avec Dan Payne & Alex Zahara. Immédiatement, elle devient ma favorite jusqu’à maintenant ! Je n’arrive toujours pas à croire qu’ils m’ont porté ! J’adore le résultat, même si je regrette toujours de ne pas avoir fait de geste ou de têtes rigolotes, comme eux.

De 10h30 à 11h10 : Cliff Simon.

Photo : © Beyond The Gate

Photo : © Beyond The Gate

Je me dirige ensuite vers la Grand Ballroom pour le premier panel de la journée : il s’agit de celui de Cliff Simon, l’interprète de Ba’al (mon Goa’uld favori) dans Stargate SG-1. Physiquement, lui non plus n’a pas changé depuis son temps sur la série. Charmant, il a un adorable accent sud-africain, et un grand sourire étincelant en permanence fixé sur ses lèvres. Il dit immédiatement à quel point il a adoré la fan video diffusée juste avant son panel (celle sur les grands maîtres Goa’uld, que j’ai posté récemment sur le blog). « How many Ba’als does it take to make a music video ?« , demande un fan avec humour, jouant évidemment sur le nom du System Lord. « Well, that depends« , répond Cliff, taquin. « How many Ba’als do you have ?« .

Cliff Simon. Photo : © Beyond The Gate

Cliff Simon. Photo : © Beyond The Gate

Il a adoré travailler sur SG-1, nous confiant qu’il avait dès le départ tenté de se démarquer des autres System Lords dans les épisodes « Summit » (05#15) & « Last Stand » (05#16), soient ceux qui ont introduit son personnage. Il précise qu’il avait pris cette réunion de Goa’uld comme une audition pour trouver un nouveau grand méchant, et qu’il avait donc fait en sorte de se différencier des autres (en s’affalant dans sa chaise par exemple pour avoir l’air plus « cool », plus original, et moins typique que les autres). Et visiblement, ça a marché puisque Ba’al a été réutilisé alors que nous n’avons jamais revu Bastet & Compagnie.

Il a également parlé de l’épisode dans lequel Ba’al a de nombreux clones (« Insiders« , 10#04), disant qu’il avait adoré cela, même s’il fallait qu’il prenne soin de se souvenir de ce que chaque clone faisait dans chaque scène. Un fan lui demande : « How did you keep your different Ba’als apart ?« , ce qui le fait rire. « I don’t get my Ba’als confused« , répond-il avec humour.

Lorsqu’un fan lui demande si, pour lui, le Ba’al qui est tué dans Stargate Continuum est le vrai Goa’uld ou juste un clone, Cliff répond que, dans sa tête, il s’agissait bel et bien de l’original et qu’il l’avait joué comme tel. Il partage ses souvenirs du tournage de « Abyss » (06#06), ainsi que ceux de « Dominion » (10#19).

Cliff Simon. Photo : © Beyond The Gate

Cliff Simon. Photo : © Beyond The Gate

Bref, son Q & A était excellent, il a répondu à pas mal de questions, et nous sommes tous ressorti de la salle avec un grand sourire.

Entre 11h15 et 12h15 : Autographes avec Teryl Rothery, Connor Trinneer, Alex Zahara & Dan Payne.

Suite à ce panel, je décide d’attendre un peu avant d’aller déjeuner. C’est le seul moment de la journée où j’aurais un peu de temps devant moi, et je repasse donc faire un petit tour dans la Vendors Room… A côté, je vois plusieurs tables côte à côte, une pour chaque acteur présent pour les trois jours : Connor Trinneer, Jacqueline Samuda, Jennifer Spence, Alex Zahara, Dan Payne, Gary Jones, Garry Chalk, et Teryl Rothery (qui, elle, n’était présente que les deux derniers jours). C’est décidé : je vais faire quelques autographes dès maintenant.

Je me décide donc à commencer par Teryl Rothery. L’interprète du Docteur Fraiser est tout aussi jolie en vrai qu’à l’écran. Comme vous le savez sans doute, elle est blonde maintenant, et porte des petites lunettes de vue. Comme avec les autres, je me « fige » devant elle…

Teryl : « Hi lovely ! How are you ?« 

Moi : « Good, thank you !« 

Teryl (qui parle de l’autographe) : « Do you want it personnalized ?« 

Moi : « Yes« 

Teryl : « What’s your name ?« 

Moi : « Jennifer« 

Alors qu’elle commence à écrire « To Jennifer » sur ma photo, je prends mon courage à deux mains, et me décide à lui poser la question qu’une autre fan française (coucou Adeline ! 🙂 ) m’a demandé de faire passer.

Moi (déjà toute rouge) : « Icamealongwaytobehere« 

Teryl (relevant la tête) : « Excuse me, I didn’t hear you« 

Moi : « I said that I came a long way to be here« 

Teryl : « Really ? Where are you from ?« 

Moi : « France« 

Teryl (écarquillant les yeux) : « Wow, really ? That’s awesome !« 

Moi (posant enfin la question d’Adeline) : « Would you ever do a con there ?« 

Teryl : « In France ?« 

Moi : « Yes« 

Teryl : « Of course ! I’d love to ! I haven’t been in France in a while. We just need enough people asking for me there« 

Moi : « Well, there’s a lot of people who’d like to meet you there« .

Teryl : « Really ? (d’un signe de tête, elle désigne la femme assise à côté d’elle) This is my agent. So, she knows now« . (elle complète d’un « Lovely to meet you ! » mon autographe, et me le redonne).

Moi : « Thank you !« 

Teryl : « You’re welcome !« .

Comme j’ai encore du temps devant moi, je décide de poursuivre ma matinée en allant chercher l’autographe de Connor Trinneer. Comme d’habitude, une fois devant lui, je me fige sur place. Connor faisait partie des acteurs que j’avais le plus hâte de rencontrer. Michael Kenmore est mon bad guy favori de Stargate Atlantis, et j’avais bondi de joie (littéralement) à l’annonce de sa participation à la Convention.

Connor (me regardant dans les yeux et me souriant) : « Hi ! How are you ?« 

Moi : « Good !« 

Connor : « Do you want your name on the autograph ? »

Moi : « Yes, please ».

Connor : « What’s your name ?« 

Moi : « Jennifer« .

Connor : « Jennifer. With 2 N’s & 1 F ?« 

Moi (complètement perturbée par le fait qu’il ne cesse de me regarder droit dans les yeux) : »What ?« .

Connor (avec un sourire plus grand encore) : « Jennifer. With 2 N’s & 1 F, right ?« 

Moi (confirmant d’un signe de tête, mais toujours ailleurs) : « Yes. Two N’s ».

Connor (qui veut visiblement s’assurer de ne pas faire de fautes) : « And 1 F ? »

Moi : « Yes !« 

Il me décoche à nouveau un sourire, amusé qu’il devait être de me voir si timide, puis commence à écrire l’autographe. Il s’arrête soudain, me regarde droit dans les yeux et me lance à nouveau un sourire.

Connor : « Jennifer’s one of those name that you can write in SO many different ways…« .

Moi : « Yes, it’s true« .

A ce moment là, la fan qui attendait son tour derrière moi décide de s’incruster dans la conversation, et explique que de nos jours, c’est le cas pour tous les prénoms, donnant bien évidemment le sien comme exemple… Connor l’écoute et fait oui de la tête, avant de reporter immédiatement son attention sur moi, me faisant à nouveau un grand sourire, comme pour s’excuser de cette petite interruption (j’imagine que c’était écrit sur mon visage que ça ne m’avait pas plu du tout qu’on tente de me voler à nouveau mon moment). Voyant que je ne rajoute rien, il termine son autographe.

Moi : « Thank You ! »

Connor (me souriant toujours) : « You’re welcome ! ».

Je regrette de ne pas avoir tenté de lui parler, car Connor avait vraiment l’air très ouvert à la conversation, et il avait parfois l’air d’attendre que je dise quelque chose. Tant pis. Une prochaine fois, peut-être…

J’ai encore du temps devant moi, et me décide donc à aller à la rencontre d’Alex Zahara. Il n’y avait que deux fans qui attendaient pour lui à ce moment là et, lorsque je me suis approchée de sa table, il venait de terminer l’autographe de la première. Il se lève alors, prend dans ses bras la fan devant moi, me voit derrière elle, la relâche et me dit « And you too ! ». Il me fait alors un hug à moi aussi et, alors que je suis dans ses bras, il me demande : « What’s your name ? ». Je lui réponds, puis il enchaîne avec une autre fan venue se placer derrière moi. Qu’il est adorable, ce mec !

Une fois son triple hug achevé, il retourne s’asseoir à sa table et signe l’autographe de la fan me précédent. Puis, c’est à mon tour.

Alex : « So, it’s Jennifer. Right ?« 

Moi : « Yeah« 

Alex : « It’s very nice to meet you. Where are you from ?« 

Moi : « France« 

Alex (ouvrant de grands yeux) : « Really ? France ? Wow. Where are you from exactly ?« 

Je lui réponds et il me demande quelques précisions, histoire de situer à peu près où cela se trouve exactement dans le pays.

Alex : « Excuse me, but how old are you ?« 

Moi : « I’m 26« .

Alex (étonné) : « 26 ? Oh, wow ! It’s amazing ! You look so young ! Seriously, I thought you were 16 & was wondering where your parents were. You look like a kid ! And, when I say « look like a kid », I say that as the best way possible !« .

Moi (rigolant) : « Well, thank you !« .

Alex (écrivant son autographe) : « Well, since you buy one autograph, choose another pic because you’re going to have another one for free« .

Moi (m’exécutant) : « Oh, thank you !« .

Il me demande ensuite ce que je fais dans la vie, et je lui réponds. Puis, il poursuit la conversation.

Alex : « Well, your english is very good ! It’s way better than my french !« 

Moi : « Thank you !« 

Alex : « Seriously ! Where did you learn it ?« 

Moi : « I started to learn it something like 16 years ago…« .

Alex : « At school ? ».

Moi : « At school, yes ».

Alex : « It’s great that you retained it. Because « Je parle un peu français » but I don’t remember a lot more, unfortunately« .

Moi : « Yeah, well… I was pretty good at it » .

Alex : « Yeah, obviously ! (…)  So thank you for coming, sweetheart !« .

Moi : « Thank you !« 

Avant d’enfin aller déjeuner, je décide d’enchaîner avec un autre acteur réputé pour être ultra amical : Dan Payne. Sa table avoisine évidemment celle de son meilleur ami. Je n’ai pas à attendre très longtemps avant de me retrouver devant lui.

Dan (souriant) : « Hi, how are you ?« 

Moi : « Great !« 

Dan : « What’s your name ?« 

Moi : « Jennifer« .

Dan : « With two N’s & 1 F ?« 

Moi (avec un sourire amusée, car ça me rappelle immédiatement ma conversation d’avec Connor) : « Yes« 

Dan (qui a, semble-t-il, entendu un bout de ma conversation avec Alex) : « D’où tu viens ?« .

Moi (avec un large sourire de l’entendre parler français) : « France !« 

Dan (toujours souriant) : « Tu es française ? Où exactement ?« 

Je lui réponds. Il ne connaît visiblement pas, et je ne peux pas lui en vouloir. Il commence à écrire l’autographe, mais s’arrête rapidement.

Dan : « I wanna say « Jennifer, Tu es le meilleur » on it. Is it « le » ou « la » ?« 

Moi : « La« .

Dan :  » « La ». Okay ».

Il prend alors un bout de papier posé à côté de lui, et écrit le message voulu dessus avant de me le montrer.

Dan : « Did I make some mistakes ?« 

Moi : « Yes, there’s an « e » at the end of « meilleure » « .

Il corrige sa faute, et recopie son message sur ma photo. Puis, il me donne ma dédicace, et on se remercie mutuellement.

Après ma pause déjeuner, je vais récupérer ma photo avec Paul de ce matin. J’adore le résultat, donc je suis soulagée. J’espère alors que les autres photo op de la journée seront aussi réussites que celle-ci. Ensuite, je me redirige vers la salle principale pour le premier panel de l’après-midi. Et quel panel ce sera ! Un trio de stars de Stargate Atlantis : Joe Flanigan (John Sheppard), David Hewlett (Rodney McKay) et Paul McGillion (Carson Beckett) partageront la scène ! Alors que je m’approche de la salle, je croise Connor Trinneer (qui allait sans doute déjeuner), et rougit instantanément à nouveau.

De 12h45 à 14h15 : Joe Flanigan, David Hewlett & Paul McGillion.

Photo : © Beyond The Gate

Photo : © Beyond The Gate

Une fois dans la salle, je m’installe de nouveau sur mon siège. Alors que, comme d’habitude, on nous diffuse une fan video pour nous faire patienter, je vois le trio entrer dans la salle : comme l’année dernière, Joe Flanigan entre rapidement et discrètement, tandis que David Hewlett & Paul McGillion font immédiatement de grands gestes pour saluer les fans. Je vous laisse deviner lequel des trois est le plus timide… 😉

Paul McGillion, Joe Flanigan & David Hewlett. Photo : © Beyond The Gate

Paul McGillion, Joe Flanigan & David Hewlett. Photo : © Beyond The Gate

Une fois la music video terminée, les voilà qui font leur entrée en scène. Paul & David portent une veste similaire, et Joe plaisante immédiatement sur le sujet. « We kinda look like background singers for Joe« , s’amuse David. L’interprète de Rodney McKay enchaîne d’ailleurs en se moquant gentiment du fait que la « dernière » Convention Officielle ne sera pas cette année en fin de compte, et qu’elle aurait ainsi dû s’intituler « The not-so-final journey« . Il poursuit : « Isn’t it funny that they changed their minds ? They were like : « Well, let’s ask the con goers if they want more cons ! ». And the answer was surprisingly a resounding « YES ! » « .

Cette année, c’est Paul McGillion qui a un souci avec son micro. « How many Stargate people does it take to turn on a microphone ?« , demande Joe. « Just one nerd !« , répond Paul, en pointant David du doigt.

Paul ne cesse de flirter gentiment avec les fans de Stargate : à chaque fois qu’une femme approche pour poser une question au micro, il l’accueille d’un « Hi sexy !« , « Hey beautiful !« , allant jusqu’à nous surnommer « The Sexy Stargate Ladies« . D’ailleurs, alors qu’il dit « Speaking of gorgeous… » en voyant une fan arriver, David répond immédiatement : « Yes, I’m still here« .

Lorsqu’un fan leur demande « What’s the best & the worst part about going to a con ?« , Joe répond avec un sourire : « We all know the worst part« , tout en tapotant l’épaule de David. Hewlett enchaîne en partageant une étrange rencontre avec un fan en Allemagne. « Le pauvre, il avait l’air super nerveux. Il tenait quelque chose de manière crispée dans sa main. Et il me lance : « Je vous détestais dans la série… mais pourriez-vous donner ça à Amanda Tapping ? » en me tendant le petit sac. Je lui répond : « Oui, bien sûr ». En fait, il s’agissait de caramels, mais il était tellement nerveux qu’il les avait complètement écrasé. Parfois, je me dis que j’aurais dû vraiment les donner à Amanda pour rigoler« .

Paul McGillion, Joe Flanigan & David Hewlett. Photo : © Beyond The Gate

Paul McGillion, Joe Flanigan & David Hewlett. Photo : © Beyond The Gate

« Whose decisions was it to kill Beckett ?« , interroge un fan. David, décidément dans sa grande forme comique habituelle, répond : « They were running around asking everybody who should be gone. Paul was voted off the island« . Paul en profite d’ailleurs pour remercier encore les fans de l’avoir aidé à revenir sur la série. Joe enchaîne : « It’s funny, actually. I remember when we learned that Paul’s character was going to die and how it was going to happen, everybody was saying « Dead man walking ! » everytime Paul was entering a room. Either that or we pretended to explode !« , précise-t-il en alliant le geste à la parole !

« Who was the biggest womanizer on set ?« , demande une fan. Immédiatement, Paul & David pointent du doigt Joe (qui, lui, faisait l’innocent). Paul enchaîne en imitant Joe en train de charmer une femme imaginaire. « I had NO idea that my voice was so high« , répond Joe, ce qui fait marrer David. Puis, Hewlett répond à son tour à la question en disant : « Let’s see… Who is the only Stargate Atlantis actor who was walking around with a mirror in his pocket ?« . Immédiatement, Paul recommence à imiter Joe, sortant de sa poche un miroir imaginaire dans lequel il vérifie si ses cheveux sont parfaits.

Il semblerait que Paul soit celui qui faisait le plus de blagues sur le plateau. Il nous raconte que l’un de ses souvenirs préférés d’Atlantis reste le jour où il a pris différents clichés pour faire un cadeau à Rachel Luttrell (alors enceinte de son fils). Sur les photos, il s’était déguisé en l’actrice et prenait la pose, représentant différentes humeurs telles « Mommy’s hungry » (où il était allongé sur un canapé avec un énorme paquet de chips posé sur son faux ventre) ou « Mommy’s tough » (où il se battait avec Jason Momoa sur le parking). Ces photos devaient valoir le coup d’oeil… 😀 Joe enchaîne en se souvenant du fait que Rachel était paniquée lors du tournage de « The Queen » (05#08), puisqu’elle devait allaiter son bébé tout en portant son maquillage de reine Wraith, et elle avait peur d’effrayer son fils. Elle portait donc un voile pour ne pas qu’il la voit. Joe prétendait que le petit n’était plus le même depuis.

Joe a parlé de l’épisode « Doppelganger » (04#04) dans lequel Sheppard a dû se battre contre son double (« The episode where they poked each other with their hair« , comme le décrivait avec humour David), ainsi que du moment où John a jeté McKay du haut du balcon dans « Hide and Seek » (01#03). David a également parlé du plaisir que de tourner avec Amanda Tapping dans « Grace Under Pressure » (02#14)… Ils enchaînent en disant tous trois à quel point ils détestaient tourner dans le Puddle Jumper.

Paul McGillion, Joe Flanigan & David Hewlett. Photo : © Beyond The Gate

Paul McGillion, Joe Flanigan & David Hewlett. Photo : © Beyond The Gate

Bref, les trois hommes nous ont fait mourir de rire, comme à leur habitude. Difficile de se souvenir de tout, mais si certaines choses me reviennent, je les rajouterais. Cependant, le « Stargate Forever ! » que Paul McGillion a lancé pour conclure le panel résonne encore dans mes oreilles.

A partir de 14h10 : Photo Op avec David Nykl.

En sortant de la salle, je croise Dan Payne & Alex Zahara dans les couloirs… C’est dingue à quelle vitesse on s’habitue à ce genre de choses ! Je me dirige alors vers le niveau inférieur où sont effectuées les photo ops pour me faire photographier avec David Nykl. Lui non plus n’a pas vraiment changé physiquement depuis la fin d’Atlantis. Lorsque c’est mon tour, il me lance : « Hellooooo ! How are you ? » avec un sourire. « I’m good !« , répondis-je invariablement avant de prendre la pose. On se remercie mutuellement, puis je sors de la salle pour faire la queue à nouveau…

A partir de 14h20 : Photo Op avec Joe Flanigan.

… Et la file d’attente est bien plus longue pour Joe Flanigan ! Après de longues minutes, mon tour approche enfin. Joe a l’air moins fatigué et plus heureux que l’année dernière (sans doute car ses problèmes matrimoniaux sont désormais derrière lui). Charmant et adorable comme à son habitude, il distribue des hugs à celles qui en demandent. Le fan qui passe devant moi portait un authentique costume original de Sheppard (la classe, quand même !), et demande donc à Joe de porter la veste dans la photo op. L’acteur s’exécute sans rechigner, et soudain c’est John Sheppard qui se retrouve face à nous, le temps de quelques secondes. Puis, c’est à moi…

Joe se tourne vers moi mais, contrairement à l’année dernière, il ne me regarde pas des pieds à la tête avec un regard « Sheppardien ». Cette fois-ci, il fronce légèrement les sourcils en me voyant, avec l’expression de celui qui tente de se souvenir de quelque chose… Oui, Joe. Tu m’as déjà vu quelque part. On m’avait déjà dit qu’il avait une mémoire plutôt bonne en ce qui concerne les fans, mais quand même, chapeau ! Il se souvient vraisemblablement de mon visage, mais je pense sincèrement qu’il tentait de se souvenir où et quand il m’avait déjà vu.

« Hi« , me dit-il donc avec un visage indiquant la réflexion. Je lui répond et, alors qu’on prend la pose, je prie mentalement pour que la photo soit meilleure que celle de l’année dernière. On se remercie, et je quitte ensuite la pièce à nouveau. C’est reparti pour une longue attente…

A partir de 14h50 : The Atlantis Star Trio Photo Op avec Joe Flanigan, David Hewlett & Paul McGillion.

Car oui, j’avais décidé de ne pas passer à côté de l’occasion de faire une photo avec « The Atlantis Star Trio« , surtout que les trois hommes sont mes personnages masculins favoris de Stargate Atlantis. Après de longues minutes à attendre, j’entre dans la pièce où ils se trouvent. C’est tellement amusant de voir ces trois là faire des photos (dont des délires) avec les fans !

Lorsque c’est mon tour, Paul McGillion & Joe Flanigan me lancent tout deux un grand sourire puisqu’ils se souviennent de m’avoir déjà vu aujourd’hui. David Hewlett est donc le seul à me dire « Hi !« , enchaînant directement avec « I like your shirt !« . Décidément, à chaque fois qu’on se rencontre, il me fait des compliments ! Je le remercie, il place son bras derrière mon dos, je fais de même avec le sien. Derrière moi, je sens Joe Flanigan passer son bras au-dessus de mes épaules pour atteindre David, et se pencher un peu. Une fois le cliché prit, je les remercie et David me dit « Cheers ! » avec un grand sourire.

A partir de 15h25 : The Goa’uld Duo Photo Op avec Jacqueline Samuda & Cliff Simon.

Puis, je me retrouve à nouveau dans une file d’attente, cette fois-ci pour le duo de Goa’uld. Jacqueline Samuda n’a, elle non plus, pas changé depuis Stargate SG-1, bien qu’elle soit bien plus adorable et souriante que Nirrti (c’est pas bien difficile en même temps, je vous l’accorde). Après plusieurs minutes d’attente, c’est donc mon tour. Chacun leur tour, ils me font un grand sourire et me disent « Hi ! How are you ?« , tout en me serrant la main. Je leur répond, puis me place entre eux. Jacqueline place sa main dans mon dos, et Cliff Simon passe son bras autour de mes épaules. Mentalement, la fan que je suis ne peut s’empêcher de penser que je suis entre deux des Goa’uld les plus redoutables de la série. Cool, non ? Puis, on se remercie, et je remonte enfin à l’étage supérieur.

Je passe en quatrième vitesse par ma chambre d’hôtel, puis redescend pour le panel de Jason… Et je vois Connor Trinneer à nouveau dans les couloirs. Décidément… 🙂

De 15h50 à 16h50 : Jason Momoa.

Photo : © Beyond The Gate

Photo : © Beyond The Gate

Jason Momoa (Ronon Dex dans Stargate Atlantis) fait son entrée sur scène, et il est exactement comme à l’écran. Toutefois, il est plus impressionnant à voir en vrai, car très grand et musclé ! Immédiatement, il nous dit qu’il est un peu triste de ne pas avoir pu faire son panel avec « The Three Stooges » (comme ils les appellent), puisqu’il aurait préféré être aux côtés de ses anciens camarades d’Atlantis.

Jason Momoa & mini Ronon Dex. Photo : © Beyond The Gate

Jason Momoa & mini Ronon Dex. Photo : © Beyond The Gate

Il y avait un enfant déguisé en Ronon Dex (son cosplay était impeccable !), ce qui a immédiatement attiré l’attention de Jason qui l’a fait monté sur scène avec lui. L’enfant était hilarant, et a réussi à faire rire l’acteur. Celui-ci a d’ailleurs pris un selfie en direct avec le mini Ronon, le postant ensuite sur son Instagram. Il enchaîne en disant qu’il a hâte de faire découvrir la série à ses enfants. « Je n’ai tourné que dans des trucs qu’ils ne peuvent pas voir, donc j’ai hâte de leur montrer Stargate Atlantis. Ils sont encore un peu trop jeunes pour le moment, mais après, ce sera génial. Je vais être super cool à leurs yeux ! Et puis, ça me rappellera des souvenirs, et je verrais des trucs que j’ai oublié« .

Jason nous a également parlé de son amitié avec Joe Flanigan, expliquant qu’elle a débuté lors des trois premières années du tournage de la série, puisqu’ils ont partagé un appartement ensemble. Mais les deux hommes sont devenus vraiment proches au début de la saison 05. Alors qu’ils tournaient l’une des scènes dans les décombres du bâtiment détruit de « Search and Rescue » (05#01), ils ont partagé un moment « intime ». « I shouldn’t have used that word« , dit Jason en riant. En fait, pendant le tournage, le père de Joe est décédé, et l’interprète de Sheppard avait beaucoup de mal à encaisser le coup. Jason l’a beaucoup soutenu, et était là pour lui. « He’s still like my best friend now« , conclut-il.

Jason Momoa. Photo : © Beyond The Gate

Jason Momoa. Photo : © Beyond The Gate

On lui demande si Christopher Judge (Teal’c dans SG-1) lui a donné des conseils pour jouer Ronon. Jason répond par la négative, avant de dire que le seul conseil qu’il lui ait donné, c’était de rester éloigné du groupe lors du tournage. Comme ça, une fois les plans larges et gros plans effectués, il n’avait pas besoin de rester pour faire de la figuration une nouvelle fois dans les autres plans, et pouvait retourner dans sa loge !

A-t-il déjà eu des problèmes avec un(e) fan ? « Nope. Most people are scared of me« , dit-il en souriant. Lorsqu’on lui parle de la manie de Ronon de jouer avec son pistolet, et s’il a dû s’entraîner longtemps avant d’y parvenir, il répond : « I don’t want to sound arrogant, but I’m kinda amazing. I didn’t need to learn anything, I just did it« . Il demande alors à sa mère (assise au milieu des fans) de se lever, et dit que c’est grâce à elle qu’il est comme ça.

Pourquoi Ronon n’a-t-il pas eu de conquêtes pendant toutes ses années sur Atlantis ? « He’s like… Captain Blue Balls« , répond Jason avec humour, avant de préciser. « C’était mieux. Ça lui a permis de poursuivre le combat, ça l’a motivé. Si il avait eu une femme dans sa vie, ça l’aurait adouci, je pense« . Une fan lui demande alors : « Si vous aviez eu le choix, avec quel personnage féminin (parmi ceux de la franchise) auriez-vous voulu voir votre personnage en couple avec ?« . Jason réfléchit longuement, avant de répondre : « Teyla’s my favorite, but she’s like my sister, so… I don’t know« . Il rajoute : « By the way, Rachel sends her love to you guys. She wish she was here today« .

Jason Momoa. Photo : © Beyond The Gate

Jason Momoa. Photo : © Beyond The Gate

Il nous a également parlé de sa participation à Game of Thrones, de son film Road To Paloma (« If you really love me, buy it ! Watch it ! And it’s really not expensive, so… I’m cheap !« ), et de ses futurs projets.

A partir de 16h50 : Photo Op avec Jason Momoa.

Une fois son panel achevé, je redescends au niveau inférieur pour faire la queue pour sa photo op… Et diantre, que la file d’attente est longue ! On voit bien que le Monsieur a gagné en popularité depuis son passage dans la série à succès Game of Thrones (non pas qu’il n’était pas populaire avant, mais là, c’est ridicule !). Fort heureusement pour moi, je suis quelqu’un de patiente, donc ça ne me paraît pas insurmontable.

Après de très longues minutes d’attente, c’est enfin à moi. Jason Momoa me regarde, et lance : « Hi ! Cool shirt !« . Et bien, décidément, deux points pour mon t-shirt ! Il passe son bras autour de mes épaules, et je lui fais un hug. Il me rend alors le hug, et je dois bien dire que ses câlins sont fantastiques ! Une fois la photo faite, il reporte son attention sur mon t-shirt. « What’s written on it ? … « Joy or Pain ». Cool« , dit-il en approuvant d’un signe de tête. Et bien, merci Jason ! 😀

C’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que je ressors de la pièce. J’en profite pour aller chercher les photos faites plus tôt. Celle avec David Nykl est correcte, celle avec Joe Flanigan est mieux que l’année dernière à mes yeux, mais celle avec le trio d’Atlantis devient ma nouvelle favorite. C’est tellement bizarre de se voir entouré par les acteurs qui ont joué mes personnages favoris !

Je me décide à aller poser ces photos dans ma chambre d’hôtel vite fait avant le prochain panel. Alors que je m’approche des ascenseurs, je vois Cliff Simon qui entre dans celui qui vient de s’ouvrir… Je ne sais pas pourquoi, mais je n’ai pas osé le suivre. J’ai préféré prendre le suivant (et je m’en veux encore un peu aujourd’hui). 🙂

De 17h20 à 18h00 : David Nykl.

Photo : © Beyond The Gate

Photo : © Beyond The Gate

De retour dans la grande salle, j’assiste au panel de David Nykl (Radek Zelenka dans Stargate Atlantis). Son Q & A était fort sympathique : il nous a parlé de son passage sur Sanctuary, ainsi que son rôle dans Arrow, et a récité (sur la demande d’une fan) un peu de Shakespeare en Tchèque.

David Nykl. Photo : © Beyond The Gate

David Nykl. Photo : © Beyond The Gate

Il parle également des échanges acides entre Zelenka et McKay dans Atlantis et, lorsqu’un fan lui demande ce qu’il disait la plupart du temps en Tchèque dans la série, David répond en rigolant : « I was swearing like a sailor on that show !« . Il poursuit en disant qu’il se demandait comment la série n’avait pas été censurée à cause de toutes les injures qu’ils disaient – même en République Tchèque, son dialogue est resté ! Il rajoute que c’était d’autant plus absurde qu’il avait dit « I can’t work with these actors ! » et autres trucs insensés en Tchèque dans certains épisodes !

Lorsqu’on l’interroge sur la passion de Zelenka pour les pigeons, David rigole. Il a été étonné par ce côté de son personnage (« I was like « Pigeons ? What the… ? » « ), mais a fini par l’accepter et l’incorporer sans mal. Paul McGillion l’a appelé pendant qu’il était sur scène, donc nous avons eu une micro conversation entre eux. Alex Zahara s’est aussi présenté pendant son panel, lui posant une question : « Which Stargate actor do you really NOT want to work with ?« . Immédiatement, David répond en plaisantant : « Alex Zahara !« . Alex réagit comme s’il était choqué et déçu, avant de quitter la salle.

David Nykl reçoit un appel de Paul McGillion sur scène. Photo : © Beyond The Gate

David Nykl reçoit un appel de Paul McGillion sur scène. Photo : © Beyond The Gate

Bref, son panel était très drôle et a parfaitement bien conclu les Q & A de la journée.

A partir de 18h30 : Photo Op avec David Hewlett.

Pour la dernière fois de ce samedi, je descends le petit étage et me retrouve à attendre pour une photo op, celle de David Hewlett en l’occurrence. A ce moment là de la journée, la fatigue se fait clairement ressentir, et j’espère que ça ne se voit pas trop sur mon visage. Après plusieurs minutes d’attente, c’est mon tour. Lorsque David me voit, il me dit : « Hi ! Well, hello again, I should say« . Il s’est donc souvenu de moi (sans doute grâce à mon t-shirt), mais je suis quand même flattée de voir que les acteurs enregistrent mon visage (même si, contrairement à Joe, rien ne laisse à penser qu’il se souvenait carrément de m’avoir vu l’année dernière). Nous faisons ensuite la photo, je le remercie, et il me répond de nouveau avec un grand sourire : « Cheers !« .

Avant d’aller dîner, je vais chercher ma photo op avec Cliff & Jacqueline. Je suis contente, j’adore le résultat ! Cliff a son éternel sourire éclatant tandis que Jacqueline a l’air en mode Nirrti, et cela m’amuse car ça reflète exactement mon t-shirt « Joy or Pain » ! Ils ne l’ont pas fait exprès, mais du coup, l’image est belle. Je retourne dans ma chambre d’hôtel avant d’aller dîner.

A partir de 19h45 : Autographes avec David Nykl, Joe Flanigan, Paul McGillion, Jason Momoa, Cliff Simon & David Hewlett.

Après le dîner, je retourne donc dans la grande salle pour la longue soirée d’autographes. Puisque j’ai payé pour avoir celui de David Nykl, c’est par lui que je dois commencer.

David : « Hi ! How are you ?« 

Moi : « Good !« 

David : « Where are you from ?« 

Moi : « France !« 

David : « Really ? You’re from France ? Where exactly ?« 

Je lui réponds. La conversation se poursuit un peu, mais le souvenir est un peu flou dans mon cerveau. J’espère que ça me reviendra. En tout cas, il écrit « Great to meet you ! » sur ma photo, la signe, et me remercie. David est extrêmement amical, lui aussi. On a de la chance d’être fan de séries dont les acteurs sont tous chaleureux et adorables.

Une fois ceci fait, je retourne m’asseoir sur mon siège, et attend patiemment que notre rangée soit appelée… Après de longues minutes, c’est à notre tour, et on nous dit de commencer avec Joe Flanigan. Comme l’année dernière… 🙂

Après avoir attendu encore de longues minutes dans la file d’attente, c’est à mon tour. « Hey« , me dit-il en souriant avant de regarder le post-it collé sur l’image à dédicacer, et sur lequel est écrit mon nom. Il redresse alors la tête rapidement, me regarde dans les yeux et dit : « Jennifer ! » en souriant à nouveau. Ah, est-ce que ça vient de lui faire tilt ? 🙂 Il n’en dira rien cependant, se contentant d’un habituel : « How are you ?« . « Good !« , répondis-je, comme d’habitude. Malheureusement, il n’engagera pas la conversation comme l’année dernière. Il signe, puis me rend mon autographe. Il me regarde alors droit dans les yeux, me sourit à nouveau et dit « Thanks, love« . « Thank you« , parvins-je à lui répondre (enfin, je crois, perturbée que j’étais après l’avoir entendu m’appeler ainsi).

Ensuite, on me dirige vers la table de Paul McGillion. Après avoir attendu, c’est à moi. Idem, les choses iront assez vite. « Hi, darling ! How are you ?« , me dit Paul, toujours avec son air charmeur. Je lui donne ma réponse habituelle. Ensuite il signe, on se remercie, et me voilà à attendre encore pour Jason Momoa.

L’interprète de Ronon Dex n’est pas la personne la plus éloquente du monde. Il est un peu comme Joe, en fait : bien plus réservé que les gens ne le pensent. « Hi ! » me dit-il en prenant ma photo, et en la signant. Puis, il me la rend : « There you go, sweetie« . Décidément, tout le monde s’est décidé à me donner des petits noms affectueux ce soir ! 😀

J’enchaîne avec Cliff Simon. Son sourire ne le quitte jamais, il respire la joie & la bonne humeur ce mec ! Il a vraiment l’air d’aimer sincèrement ce genre de choses, et passer du temps avec les fans. Encore une fois, la conversation sera rapide : « Hi ! How are you doing ?« . « Good !« . Lorsqu’il a fini de signer son autographe, je le remercie, et il me sourit en me regardant dans les yeux : « You’re welcome !« .

Enfin, je dois attendre pour le dernier autographe de la journée : celui de David Hewlett. Comme d’habitude, l’acteur prend le temps de discuter avec les fans. Tellement de temps qu’il est obligé de changer de table en cours de route, histoire que sa file d’attente ne ralentisse pas celles pour Jason & Cliff ! Lorsque c’est mon tour, il me sourit.

David (jetant un œil sur le post-it) : « Hey again… Jennifer !« 

Moi : « Hey !« 

David : « So, how are you enjoying the con so far ?« 

Moi : « I am ! It’s great !« 

David : « Having fun ?« 

Moi : « Yep !« .

David (avec un grand sourire) : « That’s great to hear !« 

Puis, il me fait sa dédicace.

David : « I’m writing « Jennifer… Lots of love… » « .

Moi : « Thanks !« .

David :  » Thank you ! « .

Comme l’année dernière, au lieu d’aller à la Dessert Party, je décide d’aller me coucher. La journée a été longue et riche en émotion, et je ne veux pas ressembler à un zombie demain matin, lorsque je rencontrerais enfin Michael Shanks…

Rendez-vous très prochainement pour le résumé de la dernière journée de la Convention Officielle ! 🙂

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Conventions

2 réponses à “Convention Stargate Officielle de Chicago, 2014 (Partie 2).

  1. La seule explication sur le fait que tu ais survécu à cette journée c’est l’instinct de survie ou surtout ton désir de rencontrer Michael hahaha
    Teryl *_____________* Qu’elle veinarde! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s