TGS Springbreak 2015.

CAyce1ZWUAEOFck

Après avoir fait le voyage jusqu’à Chicago en 2013 & 2014 pour la Convention Stargate Officielle, voici que je me suis enfin décidée à faire une Convention bien française pour la première fois de ma vie (cocorico !). C’est au TGS (Toulouse Game Show) Springbreak que mon choix s’est arrêté pour la simple et bonne raison que Michael Shanks (Daniel Jackson dans Stargate SG-1) en était l’un des invités phares. Si vous avez lu mes précédents résumés de conventions, vous savez bien qu’il est mon acteur favori de la franchise. Et j’avais hâte de le revoir !

Après plusieurs heures de trains, j’arrive dans la jolie ville qu’est Toulouse le vendredi. J’en profite pour flâner un peu dans la ville avec une amie, ayant toujours du mal à croire que dès demain, je le reverrais…

 

Samedi 04 avril 2015.

La journée débute assez tôt. J’arrive devant le Centre de Congrès et d’Exposition Diagora, lieu où se déroulera la Convention. Déjà, de longues files d’attente peuplées de cosplayers diverses sont formées. L’excitation et la bonne humeur règnent cependant. Il faudra faire preuve de patience dans la fraîcheur matinale avant d’entrer…

Une fois à l’intérieur, je commence à explorer les différents stands de l’Agora (le premier des deux bâtiments où se tient la Convention). Chacun pouvait y trouver son compte, les marchands vendant une quantité impressionnante d’objets diverses (perruques, lentilles de contact, t-shirts, sacs, merchandising geek, jeux vidéos, etc.). Je regrette cependant la redondance de certains stands, qui vendaient des produits similaires. En revanche, ne vous aventurez pas dans ces allées avec le but d’acheter des objets Stargate : vous serez déçu par le très peu de choses proposées.

 

A partir de 10h : Autographe avec Michael Shanks.

Michael Shanks signe des autographes. Photo : © Beyond The Gate

Michael Shanks signe des autographes. Photo : © Beyond The Gate

Je me dirige ensuite vers la Diagora (le deuxième bâtiment), où auront lieu les séances d’autographe, les Photocalls et les panels. Je ne mets pas longtemps à trouver la table où Michael Shanks fera ses autographes, et vu que l’heure approche et que tout le monde n’est pas encore entré, j’en profite pour me mettre directement dans la file d’attente. Un Michael barbu ne tarde pas à arriver, un bonnet vissé sur la tête, des clins d’yeux lancés à certains fans et un sourire qui ne quitte pas son visage. Il a l’air heureux d’être ici, et ne laisse rien paraître du pourtant évident Jet Lag qu’il devait ressentir. Une fois les premiers fans passés, c’est à mon tour. « Hellooo ! » me lance Michael avec un sourire, et je lui rend son salut. Puis, je donne mon prénom à la femme assise à ses côtés afin qu’elle l’écrive sur un post-it et lui donne. Mais Michael lâche un « Oh » et fait un signe de la tête indiquant qu’il avait bien compris. Comme en Août dernier, je reste silencieuse, le regardant écrire « To Jennifer. Love N’ Best Wishes xoxo« . J’ai beau être un tantinet moins stressée que la première fois où je l’ai vu, je ne me sens toujours pas capable de lui parler outre mesure. Il me rend alors l’autographe.

Michael (me regardant les yeux) : « Merci beaucoup »

Moi : « Thank you ! »

Michael : « Thank you« .

Souriant d’une oreille à l’autre, je laisse ma place aux autres et me dirige vers l’amphithéâtre.

 

De 11h à 11h30 : Cérémonie d’ouverture.

Michael Shanks à la Cérémonie d'ouverture. Photo : © Beyond The Gate

Michael Shanks à la Cérémonie d’ouverture. Photo : © Beyond The Gate

Tous les invités du TGS allaient apparaître lors de la Cérémonie d’ouverture, histoire de mettre en avant le programme du weekend. Après Greg Nicotero (de The Walking Dead), l’autre invité star de la Convention, c’est au tour de Michael de monter sur scène.

« Bonjour ! Ça va ? Ouvrez la fenêtre. Fermez la porte. C’est tout ! I’m gonna talk about Stargate with you guys, but also a little bit about Saving Hope that apparently is just getting started here ! » – Michael Shanks.

Puis, il s’éclipse et la cérémonie se poursuit. Une fois tous les invités passés, je sors de l’amphithéâtre. Le Photocall n’étant prévu qu’à 14h, je m’en vais déjeuner et me promène parmi les stands se trouvant sur le site de la Diagora. Le plus impressionnant étant sans doute celui où des maquilleurs professionnels transformaient des fans en des zombies plus vrais que nature. Vraiment très bien fait !

 

De 14h à 15h : Photo Op avec Michael Shanks.

Jaffa Cosplay. Photo : © Beyond The Gate

Jaffa Cosplay. Photo : © Beyond The Gate

Voyant que l’heure de la Photo Op avec Michael approche, je me dirige vers l’endroit en question… et constate qu’une longue file d’attente est déjà en place ! A l’intérieur, plusieurs personnes portent des costumes du Stargate Command ou de l’expédition Atlantis. On trouve même quelques Jaffa. C’est d’ailleurs près d’un cosplayer que j’attend mon tour. Derrière moi, un homme déclare sur un ton expert que le film Stargate d’origine a été réalisé par David Lynch… *facepalm* Ça fera plaisir à Roland Emmerich. Il enchaîne en parlant des onze saisons de SG-1 (elle est où la onzième ?), de la présence de Michael dans le générique de dix d’entre elle (c’est plus neuf techniquement, il n’était que guest-star lors de la saison 06), et du fait que SG-1 avait eu trois films – il comptait le film d’origine, alors qu’il n’est PAS estampillé SG-1 du tout. *re facepalm* C’est donc en attendant pour la photo que je réalise l’une des différences majeures entre cette Convention générale, et la Convention Stargate Officielle : les gens qui viennent ici ne sont pas nécessairement des fans. Ils n’ont été que spectateur distrait, n’ont pas suivi la carrière des acteurs, et sont sans doute venus par curiosité… Bref, rien à voir avec les fans passionnés de la Convention Officielle. Ces fans là sont mes favoris. Les gens qui viennent au TGS pour se plaindre du prix (pourtant vraiment raisonnable) des autographes et séances photo, ou du fait que les organisateurs « vont se faire plein de pognons » (POURQUOI avoir payé l’entrée et nourrit la machine si vous êtes contre ? PERSONNE ne vous y oblige !) me sortent par les yeux. Les Conventions sont un lieu de joie, de délire, de bonheur, de rencontre. Et certaines personnes cassent vraiment toute cette image en se plaignant sans arrêt. Ça m’apprendra à faire des Conventions françaises… Et je ne vous parle même pas des gens trop bêtes pour comprendre que Michael Shanks n’est PAS Daniel Jackson, que c’est un simple être humain comme vous et moi, que son image n’est pas figée comme elle l’est sur l’écran, qu’il a un peu changé depuis SG-1 (c’est normal hein, les débuts de la série datent de 1997, il n’est pas resté le jeune homme des premiers épisodes, tout comme VOUS avez dû prendre un sacré coup de vieux depuis), et LE truc qui m’a fait faire un facepalm encore plus que tout le reste : les gens qui ne le reconnaissent même pas, et pensent que ce n’est pas lui. *FACEPALM* Car oui, c’est arrivé.  Franchement… « Suis-je réellement la seule vraie fan de Stargate ici ? », me suis-je demandée. « Suis-je la seule à avoir suivi la série & la carrière de ses acteurs depuis plus de 16 ans maintenant ? ». J’avais l’impression d’être une « experte » au TGS alors que je n’ai pas cette sensation aux USA. Enfin bref, je referme ma parenthèse « petit coup de gueule ».

L’heure de la photo est arrivée. Lorsque c’est mon tour, il me regarde à nouveau avec un sourire.

Michael : « Hi ! How are you ? »

Moi : « Good ! Can I have a hug ?« .

J’ignore encore comment j’ai pu prononcer cette phrase, mais je l’ai fait. Comme je voyais qu’il était parti pour faire une photo normale, c’est sorti tout seul je crois. Et bien sûr, il accepte. « Okay ! » me dit-il avant de me prendre dans ses bras. Ma tête sur son torse (au point que je peux entendre les battements de son coeur !), je regarde le photographe prendre deux clichés d’un coup. Michael & moi ne bougons pas, attendant de savoir si l’homme a réussi ses photos… mais il agite la tête en signe de dénégation, et en prend une troisième. Encore une fois, nous attendons que le photographe vérifie s’il a réussi son cliché… et non, toujours pas ! Cela faisait bien déjà 10 secondes que j’étais dans les bras de Michael lorsque le photographe a pris une quatrième photo, immortalisant nos expressions amusées. Quelques secondes plus tard, il nous dit que c’est la bonne ! En tout, j’ai dû passer près de 15 secondes dans les bras de mon acteur favori… BEST. HUG. EVER ! J’ai parfois une chance inouïe. Remerciant mentalement le photographe, je me tourne vers Michael et le remercie. Il en fait de même, et je sors de ce mini studio improvisé, sans doute toute rouge. Puis, je me dirige vers l’amphithéâtre où l’interprète de Daniel Jackson va faire son premier panel.

 

De 15h à 16h : Panel de Michael Shanks.

Michael Shanks' panel. Photo : © Beyond The Gate

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Ayant pris des notes, j’avais commencé à écrire le résumé de ce que Michael avait dit… Mais le TGS ayant posté la vidéo complète du panel sur YouTube, je pense qu’il vaut mieux que vous en profitiez aussi et que vous le regardiez directement. Michael était hilarant, comme à son habitude. 😀

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Une heure plus tard, le panel du jour est conclu. Je reverrais Michael à sa table d’autographe en sortant, et je passerais le reste de l’après-midi à flâner dans le salon.

Michael Shanks, de retour à sa table d'autographe. Photo : © Beyond The Gate

Michael Shanks, de retour à sa table d’autographe. Photo : © Beyond The Gate

La première journée était donc belle et chargée en émotions. J’avais alors hâte d’être au lendemain pour le revoir et réécouter ses réponses amusantes à des questions qui ne l’étaient pas moins…

Dimanche 05 avril 2015.

La file d'attente pour les autographes de Michael Shanks, au dimanche matin. Photo : © Beyond The Gate

La file d’attente pour les autographes de Michael Shanks, au dimanche matin. Photo : © Beyond The Gate

Ayant fait le plus gros samedi, la journée du dimanche a débuté un peu plus tard pour moi. Michael, en revanche, a eu exactement le même programme que la journée précédente, sans la cérémonie d’ouverture évidemment. Il était en tout cas à sa table d’autographe dès le matin, et semblait toujours d’excellente humeur.

Jaffa Cosplay. Photo : © Beyond The Gate

Jaffa Cosplay. Photo : © Beyond The Gate

Après le déjeuner, je décide d’aller jeter un œil curieux sur sa séance photo. Le « mini studio » mis en place n’ayant aucun toit, on pouvait regarder Michael faire le pitre avec les gens. Je le regarde ainsi faire pas moins de quatre photos différentes avec une fan qui avait emmené avec elle des illustrations des poses qu’elle voulait avec lui : il les a exécuté avec humour, y compris la fameuse prom pose classique. Une fois les quatre photos exécutées, c’est au tour d’un homme de faire sa photo avec l’acteur. Michael lui demande alors ce qu’il veut comme pose, et le fan répond en haussant les épaules, semblant indiquer que peu lui importe et qu’une photo normale lui conviendrait très bien. Oui, mais bien sûr, Michael décide de faire rire la galerie et exécute directement une prom pose avec le fan ! C’était HILARANT ! Au bout de quelques minutes, je m’éloigne à nouveau et commence à faire la queue pour l’amphithéâtre, souhaitant être un peu mieux placée qu’hier.

 

De 15h à 16h : Panel de Michael Shanks.

Le début du panel. J'aurais aimé réussir cette photo, mais je rigolais tellement qu'elle en est sortie floue. Photo : © Beyond The Gate

Le début du panel. J’aurais aimé réussir cette photo, mais je rigolais tellement qu’elle en est sortie floue. Photo : © Beyond The Gate

A 15h, Michael réapparaît sur scène pour son deuxième et dernier panel du weekend (snif). Allongé sur le canapé, il nous lance un « What are you doing here ? I was taking a lil’ nap ! » amusant. Immédiatement, il repère la caméra (située non loin de moi) de la salle. Il interroge alors le traducteur qui lui explique que le panel est retransmis en direct sur Dailymotion. « People all over the world can see this ?« , demande l’acteur. Et lorsque le traducteur le confirme, Michael lâche un : « Well, let’s give them a reason to talk then ! » et fait mine de descendre la braguette de son pantalon !

Un fan l’interroge sur Stargate Network (un jeu vidéo sur la franchise crée de toute pièce par les fans) et lui demande son soutien : « I’d have to play it first« , répond-il, avant de demander des détails sur la chose. Si cela vous intéresse, j’avais fait un petit article sur le sujet il y a plus d’un an de cela.

« How does it feel to have a girl on every planet ?« , demande un fan avec humour. « Sometimes, it feels good« , répond Michael avec un sourire.

Lorsque quelqu’un lui demande s’il s’est inspiré du travail de James Spader sur Stargate (1994) pour sa propre interprétation de Daniel Jackson, Michael répond : « I ripped that shit right off ! I watched the movie and I imitated Spader’s mannerisms when he spoke« , dit-il en joignant le geste à la parole. « It’s kinda Shatner-esque when you think about it. (…) It’s like he’s talking about something and… he’ll just pause for no particular reason. So yes, I watched the movie and ripped the shit right off« .

Qu’est-ce qui l’a poussé à accepter le rôle de Daniel Jackson ? C’est simple : il cherchait du travail ! Il précise qu’il aimerait se la raconter, et dire que ce script là lui avait vraiment plu car il pourrait ainsi étudier l’égyptologie, etc. mais que c’était loin de la réalité. A l’époque, il en était rendu à dormir sur le sofa d’un pote et enchaînait les castings car il avait vraiment besoin d’un boulot.

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

« Was Claudia Black a good kisser ?« . « She was, but not as good as Ben !« , répond-il, taquin. « Ben Browder. He’s a very good kisser. And you can tell her I said that !« .

Craint-il de rester coincé dans le rôle de Daniel Jackson éternellement aux yeux du grand public ? Non, car cela prouve qu’il a réussi à toucher les gens avec au moins un rôle. Il enchaîne en disant que lorsqu’il est retourné dans son Université, les élèves lui avaient posé la même question, et qu’il leur avait sagement répondu : « Avant de vous inquiétez de rester « coincé » dans un rôle, inquiétez-vous d’avoir un rôle ! ». Il disait que si les gens ne se souvenaient de lui que comme Daniel Jackson, tant pis pour eux, que lui n’était qu’un acteur et qu’il continuerait de travailler malgré cela. Il conclut en expliquant qu’il a accepté le rôle de Charlie dans Saving Hope justement car cela l’éloignait du Daniel Jackson de Stargate.

Un fan l’interroge sur le défi qu’a représenté le tournage de « Lifeboat » (07#06), et Michael répond qu’il a adoré l’épisode, mais qu’il n’avait que trois jours pour s’y préparer et que c’était peu. Et il est vrai que trois petits jours pour interpréter autant de personnages et trouver leurs voix respectives, ce n’est vraiment pas beaucoup. Le résultat est encore plus bluffant maintenant qu’on connaît ce détail.

Quel Daniel a-t-il préféré jouer ? « Prior Daniel was a lot of fun« , répond Michael.

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

S’il avait pu gardé un objet de l’univers Stargate, lequel aurait-il choisi ? « A Zat gun. One shot to stun, two shots kill, and three shots disintegrates. Yep« , sourit-il.

« Do you have a funny anecdote on the shooting of the episode « 200 » ?« , interroge un fan. « No. Out of all the scripts that we ever did, that’s probably the closest we came to actually doing the lines we were given. Because what people don’t really know about episode « 200 » is a lot of that humour is from inside the show. When you get, you know, an executive saying : « What we need is a sexy alien ! », that actually happened. We had executives from MGM wanting to have a sexy alien or wanting to make the cast, the entire show younger and all this kind of jokes are actually things that went on within our show. In different takes, like the Wizard of Oz, when we were constantly using Wizard of Oz references, and of course, when we brought in the cast from Farscape, we were in danger of parodying that (…). So a lot of the humour of that show came from within the show itself, from the making of the show. And so I think this is the closest we came to actually doing the lines… It was a lot of fun for us, I’m not sure if the audience enjoyed it, but we had a great time almost breaking the fourth wall« .

« Who was the scariest looking Goa’uld in Stargate ?« . « Anubis because he had no face !« , répond-il. Puis, il enchaîne. « Sokar faisait un peu peur physiquement aussi, mais il n’a pas fait long feu. Il était… je sais plus dans quelle saison…« . Alors qu’il regarde dans ma direction, je lui montre trois doigts et, m’ayant peut-être vu, il enchaîne donc : « … la trois ! Mais il est mort au bout de 30 minutes, donc il n’était pas si effrayant que ça au bout du compte« .

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Comme hier, quelqu’un lui demande de partager une anecdote du tournage. Michael réfléchit donc à quelque chose de nouveau… « There was the time when Christopher Judge took cookie dough and squashed it all up into a nice poo shape… and left it in Ben Browder’s toilet ! The best part about that was Ben walked into his trailer, went to his bathroom, and saw this brown thing floating in his toilet that he knew he didn’t leave there, with no paper and no attempt to flush. And he just walked out (..). Ben didn’t scream, he didn’t freak out. He just walked out and he was kinda pale and he stood at the top of his stairs as if to say « Who would do something like that ? ». So, a couple days later, my daughter had been over visiting and there was chocolate pudding cups all around my trailer. So I took wads of toilet paper and I took out the pudding from inside the cups. And I left two or three of them on Christopher Judge’s trailer floor. And this particular day, he was wearing his Jaffa outfit. And I sat in my room, waiting for the scream and the pounding on my door or whatever it was going to be in anticipation because I knew he was wrapping soon. And instead, when we were wrapped, I heard him open up his door, go in and slam the door. No reaction. And then, he came out and he had his bag and he was ready to go home ! And I said : « Dude ! Didn’t you see the shit paper all over your floor ?. And he said : « Ooohhhhh that was you ! I thought that just fell out of my suit ! ». »

« How did it feel to get your ass kicked by Claudia Black on « Prometheus Unbound » (08#12), and did it limit in any way Jackson’s ability to have a girl on every planet ?« . Esquissant un sourire, Michael répond : « How did it feel ? It HURT. SO good. And it did limit Daniel’s ability to have a girl on every planet because she was like handcuffed to him for the next six episodes so… Yeah, she kinda got in the way of the love life, that’s for sure« .

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Panel de Michael Shanks. Photo : © Beyond The Gate

Quelqu’un l’interroge sur Stargate Universe, et Michael répond que techniquement, la série devrait être regardée maintenant. Il pense qu’elle a été diffusée trop tôt après SG-1 & Atlantis, et que les gens ont été déroutés par la différence de ton entre les deux premières et Universe. Il précise que le casting était excellent (complimentant particulièrement Robert Carlyle), et que c’était un bon show, mais que le public n’a pas suivi à cause de ça.

Ultime question du panel : est-ce que Daniel aurait épousé Vala ? Michael explose de rire avant de s’arrêter brutalement et de répondre : « No. That would’ve probably last five minutes« .

MAJ : Le TGS a posté une vidéo contenant la moitié du panel que Michael a fait dimanche (l’autre moitié n’étant pas disponible à cause d’un problème technique pendant l’enregistrement apparemment). Du coup, je vous la rajoute ici, c’est toujours plus sympathique de voir le panel que de le lire 😉

C’est terminé pour le jeu des questions / réponses. Michael salue la foule, et quitte la scène…

Je le reverrais une dernière fois en sortant de l’amphithéâtre. De retour à sa table d’autographe, il signe la réplique d’un morceau de Porte des Étoiles. Il signera encore quelques autographes avant de s’éclipser pour de bon. Merci pour les rires, la bonne humeur, la gentillesse et le câlin, Michael !

Michael Shanks dédicace la réplique d'un morceau de Porte des Étoiles. Photo : © Beyond The Gate

Michael Shanks dédicace la réplique d’un morceau de Porte des Étoiles. Photo : © Beyond The Gate

Bref, j’ai aimé ma première venue au Toulouse Game Show. C’était une expérience différente et sympathique de mes précédentes conventions, même si je regrette de ne pas avoir rencontré beaucoup d’autres passionnés de la série. Je ne regrette toutefois pas du tout d’y être allée (la geek que je suis était aux anges !), et Michael Shanks vaut toujours le détour ! Cet homme est fantastique, drôle et charmant, et mérite vraiment d’être rencontré. Si vous ne l’avez pas encore fait, j’espère sincèrement que vous en aurez l’occasion ! En espérant que j’aurais moi-même la chance de le revoir, ainsi que de faire d’autres Conventions cette année… 🙂

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Conventions

6 réponses à “TGS Springbreak 2015.

  1. Neowoody13

    Bonjour, ton article est parfait ! J’aime beaucoup ta façon de voir les choses. Je suis de Montauban, j’ai donc pu assister à ce TGS (bien sûr, je suis aussi une fan inconditionnelle de Michael Shanks !) et j’ai aussi eu droit à un câlin de sa part (j’ai cru faire un arrêt cardiaque à ce moment là, je t’assure !). C’est un type vraiment adorable et toujours aussi drôle. Merci au TGS d’avoir organisé cet événement, ainsi que les précédents d’ailleurs (invitant chaque année un acteur de la franchise stargate). C’est un vrai régal à chaque fois ! A bientôt et merci pour ton avis 😉

    • Bonjour ! Merci beaucoup pour ces gentils mots ! 🙂

      Hahaha, je suis pareille à chaque fois que j’ai un câlin de lui ! Et oui, c’est vrai, j’espère que le TGS va continué à inviter des acteurs de la franchise ! Tu avais été voir Amanda ?

      A bientôt & de rien ! Contente que mon résumé t’ait plu ! 😉

      • Isabelle buisson

        Sa fait comment d’avoir un câlin pare Michael shanks voila je me présente je m’appelle Isabelle buisson ses la première fois que je vous ecrit jait lu le coment air donque vous lavée rencontré à Toulouse France,ses vrais je vous la vous tu faite de rancontre un acteurs sa fais bizarre.moi je lui et écrie 3 fois mes je ne les jamais rencontré il sera présent le moi d’octobre 2015 à grand expo pour moi sa va fair bizarre il sera présent à Bruxelles esqusé moi de vous avoir dérangé,je vous souete une exellent journée merci beaucoup cordialement bisous merci isabelle

  2. Merci beaucoup de nous faire vivre cette expérience de façon aussi détaillée et claire 🙂 C’est toujours un plaisir de te lire, ça nous donne l’impression d’y avoir assister (comme pour SGCHI).
    Petite question tu l’as payé combien au photographe pour qu’il rate les photos haha Sérieusement ça tombait à pic tu as pu vivre THE moment ^^
    D’après tout ce que tu as pu dire sur Michael ça donne encore plus envie de le rencontrer. Il est super drôle, il ne se prendre la tête. Ses panels ont l’air d’être cultes à chaque fois, j’adore ses réponses. Bravo à toi de l’avoir aidé ^^
    Mention spécial pour ton coup de gueule. Les gens ressentent toujours le besoin de râler c’est incroyable…. Non mais il sort d’où cet « expert »? D’une dimension parallèle surement parce que là avoir faux sur toute la ligne hahaha
    Enfin bref j’espère que tu en feras plein d’autres et qu’on pourra en profiter à travers tes articles. J’espère pour moi que je serai de la partie pour la prochaine (au moins en France).

    • Merci pour ce gentil retour ! 🙂

      Hahaha, je te promets que je ne connais pas le photographe et que je ne l’ai PAS payé ! Mais oui, ça tombait bien ! J’ai bien fait de trouver le courage de demander un hug ! ^^

      Merci encore pour ces gentils mots ! Et j’espère bien que j’en ferais d’autres aussi – et que la prochaine fois, tu te déplaceras ! 😉

  3. Pingback: TGS 2016 | Beyond The Gate

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s