Review : « Chain Reaction » de Martin Wood (2000).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Quand le Général Hammond annonce qu’il prend sa retraite, O’Neill suspecte que cette décision cache une autre vérité. Le remplaçant de Hammond dissout l’équipe SG-1 et O’Neill rejoint le N.I.D. Mais son succès dépendra d’un bien étrange allié : le Colonel Maybourne(Jack rejoint le N.I.D ? Hein ? Ce n’est pas le cas dans cet épisode… Le traducteur enchaîne décidément les bourdes).

« Chain Reaction » nous replonge dans le versant plus politique du SGC. Il remet le N.I.D au premier plan, ramenant deux des figures les plus détestables de la série : le Colonel Maybourne (emprisonné pour trahison après les événements de « Watergate », 04#07) et le Sénateur Kinsey (que nous n’avions plus vu depuis l’épisode « Politics », 01#21). Si le premier semble doucement changer d’allégeance au cours de l’opus, aidant pour une fois le SG-1, ce n’est pas le cas du second qui est toujours parfaitement exécrable – voir même encore plus une fois que ses liens avec le N.I.D sont exposés au grand jour. Ronny Cox est toujours merveilleusement hargneux dans son jeu, et incarne le personnage à la perfection. Tom McBeath n’est pas en reste et le duo qu’il forme avec Richard Dean Anderson fonctionne toujours à plein régime. On en redemande.

© MGM

© MGM

Le départ du Général Hammond en début d’épisode est une réelle surprise pour le spectateur, et les scénaristes Joe Mallozzi & Paul Mullie font un excellent travail pour rendre son remplaçant, le Général Bauer (Lawrence Dane) détestable d’emblée en le faisant démanteler le SG-1. Bauer se place comme l’opposé complet de Hammond, ce qui est un subtil moyen de rendre hommage à ce dernier. C’est d’ailleurs là que réside le grand mérite de l’épisode : il met de manière détournée l’accent sur la force, la présence, le courage, et les qualités de chef du Général Hammond en lumière. Le personnage incarné par Don S. Davis est important, mais la série ne s’attarde généralement que peu sur lui. Mallozzi & Mullie nous démontrent ici que Hammond apporte beaucoup à la série, et que les choses ne seraient pas pareil sans lui.

Martin Wood nous propose à nouveau une réalisation dynamique et efficace. Les guest-stars font tous un travail impeccable. Comme de coutume, Mallozzi & Mullie injectent une bonne dose d’humour dans leur épisode, même si le scénario n’est pas parfait (notamment les scènes dans le SGC qui ne sont pas particulièrement originales).

© MGM

© MGM

« Chain Reaction » est un opus malgré tout assez solide de Stargate SG-1, qui ramène le N.I.D au premier plan et rend dans le même temps un joli hommage au Général Hammond.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Chain Reaction » de Martin Wood (2000).

  1. Entre Kinsey et Bauer ont en a du détestable dans cette épisode !!! Ils me tapent sur les nerfs, haha. Ce qui prouve à quel point ils jouent bien leurs rôles ^^.
    Je dois reconnaitre que les épisodes plus  » politiques » ne sont pas forcément ceux que j’aime le plus mais ça reste tout de même un bon épisode. Qui entrainera des répercutions par la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s