Review : « Absolute Power » de Peter DeLuise (2001).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : L’équipe SG-1 est chargée d’enquêter sur un jeune garçon qui possède la mémoire génétique du Goa’uld. L’enfant cherche à donner une leçon à Daniel en l’imprégnant de souvenirs génétiques et en l’embarquant dans un voyage spirituel.

Écrit par Robert C. Cooper, « Absolute Power » nous ramène enfin vers l’enfant Harsesis, fruit de l’union entre Apophis et Amaunet. Prénommé Shifu et élevé par Oma Desala, le jeune garçon a vu sa croissance accélérée – à l’instar du Charlie de « Show And Tell » (02#20) – et n’a plus rien à voir avec le bébé qu’il était dans « Maternal Instinct » (03#20). Cela prouve à nouveau que Stargate SG-1 utilise parfaitement bien son univers, et a à cœur de mettre un terme à certaine storyline en cours.

© MGM

© MGM

C’est définitivement le cas ici, puisque la recherche de l’enfant Harsesis prend brutalement fin, ce dernier quittant la Terre au terme de l’opus. Entre temps, il aura donné une leçon à Daniel sur le fardeau que ses connaissances sur les Goa’uld représentent, justifiant ainsi de manière plutôt judicieuse pourquoi il refuse d’aller puiser les informations nécessaires à la Terre pour vaincre leurs ennemis dans son subconscient. On ne peut d’ailleurs s’empêcher de penser qu’à travers Shifu, c’est Oma Desala elle-même qui commence à mettre Daniel sur la voie de l’Ascension… Voir ce cauchemar dans lequel Daniel succombe petit à petit aux connaissances Goa’uld implantées dans son cerveau n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’épisode « The Fifth Race » (02#15) où Jack avait subie une situation similaire (mais bien réelle) avec la mémoire des Anciens. Daniel a donc une influence bien plus noire en lui, ce qui permet à Michael Shanks d’interpréter, une fois n’est pas coutume, un personnage diabolique, à mille lieux de l’archéologue que nous adorons tous.

Bien qu’il ne soit pas parfait, l’épisode délivre cependant plusieurs grands moments, et constitue un opus important pour la série puisqu’il boucle la mission que Sha’re avait donné à Daniel. On apprécie également le retour bref mais agréable sur Abydos, permettant de revoir un Kasuf toujours aussi pittoresque.

© MGM

© MGM

En bref, « Absolute Power » vient conclure de belle manière une storyline mise en place plus d’une saison auparavant tout en entretenant le mystère que représente Oma Desala & ses congénères.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Reviews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s