Review : « Entity » de Allan Lee (2001).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Le SGC est infecté par une sonde extraterrestre qui s’est installée dans le corps de Carter. Devant la volonté affirmée du parasite de tous les envahir, l’équipe SG-1 est confrontée à la perspective de devoir sacrifier l’un d’entre eux.

Après deux épisodes un petit peu en dessous, Stargate SG-1 remonte le niveau avec « Entity ». Une fois n’est pas coutume, le SGC décide de composer l’une des adresses que O’Neill a rajouté dans la base de données lorsqu’il possédait le savoir des Anciens (« The Fifth Race », 02#15). Ceci va nous faire découvrir une civilisation mystérieuse, totalement inhumaine, plus mécanique et froide que la plupart des autres découvertes précédemment par le SG-1 (à l’exception des Réplicateurs), ce qui est un changement agréable.

© MGM

© MGM

Essentiellement, l’opus va voir la conscience de Sam Carter remplacée par celle de l’Entité. Amanda Tapping nous livre d’ailleurs une prestation convaincante, faisant ressortir le côté robotique à la perfection. Mention spéciale également à Richard Dean Anderson dont le Jack O’Neill est, à l’inverse, touchant par son humanité et par son impuissance face à la situation. Cette opposition de deux modes de vies complètement différents est intéressante, et les scènes entre eux visent toujours juste. De plus, cela nous ramène avec délice aux révélations de « Divide And Conquer » (04#05) sur leur relation. La scène où O’Neill est contraint d’utiliser son Zat sur Carter une deuxième fois pour arrêter l’Entité, ce qui devrait logiquement mener à la mort de Sam, n’en est que plus douloureuse.

Le scénario de Peter DeLuise est de qualité, même si on ne peut se départir de la sensation que l’épisode est trop court. L’histoire commençait juste à prendre son envol qu’elle s’arrête un peu brutalement. A croire qu’il aurait fallu écrire la chose en deux parties (ce qui ne nous aurait pas déplu, bien au contraire). Dommage.

© MGM

© MGM

« Entity » constitue techniquement un nouvel épisode indépendant de la série et ne prépare donc pas du tout le terrain pour le Season Finale imminent, mais aux vues de sa qualité, on ne va pas s’en plaindre. L’histoire est menée de main de maître, et les performances d’Amanda Tapping et de Richard Dean Anderson valent le détour. Bref, Stargate SG-1 signe ici un nouveau très bon épisode, qui marquera les esprits.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Entity » de Allan Lee (2001).

  1. Mon Dieu un épisode Sam/Jack *____________* Amanda & Richard prouvent une nouvelle fois leur immense talent.
    Le SGC doit faire face à une menace assez différente et inédite et c’est bien de voir ça même si ma Sam souffre 😦 ^^.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s