Bilan : Stargate SG-1, saison 04.

© MGM

Grâce à cette quatrième saison, Stargate SG-1 nous confirme une chose : que le nombre potentiel d’histoires que la série pourrait raconter semble bel et bien illimité. Les épisodes se suivent et ne se ressemblent pas vraiment, les scénaristes s’attachant à varier agréablement le style et le ton des différents opus. C’est d’ailleurs l’une des forces de cette saison : il y en a pour tous les goûts. Une autre de ses caractéristiques est la présence en grand nombre des épisodes axés sur la comédie (« Upgrades » 04#03, « Window of Opportunity » 04#06, « Point of No Return » 04#11), une première dans l’histoire de la série. Cet ajout est probablement dû à l’arrivée d’un nouveau duo d’auteurs, Joe Mallozzi & Paul Mullie, qui s’avéreront être particulièrement créatifs tout au long de la saison.

Ce quatrième chapitre de SG-1 verra la mort de deux Goa’uld supplémentaires mais dispensables : Cronus (« Double Jeopardy », 04#21) et Heru’ur (« The Serpent’s Venom », 04#14). Toutefois, ils seront remplacés par deux menaces bien plus prometteuses : le rusé Tanith (Peter Wingfield), assassin de Shan’auc et vassal d’Apophis, engagé dans une histoire de vengeance captivante avec Teal’c ; et Osiris (Anna-Louise Plowman), introduite dans « The Curse » (04#13) et ayant un lien sentimental avec Daniel Jackson. Toujours du côté des menaces, certaines persistent : ainsi, Apophis est revenu au sommet et semble plus fort et plus dangereux que jamais (« The Serpent’s Venom », « Exodus », 04#22) ; les Réplicateurs sont toujours présents, mais se font discrets, n’apparaissant que dans « Small Victories » (04#01) ; le N.I.D continue de vouloir faire sa loi et commence à obtenir un certain pouvoir, notamment grâce à leur lien avec le Vice Président Robert Kinsey (« Chain Reaction », 04#15) ; mais aussi grâce à une première mention des Aschen (« 2010 », 04#16), un peuple dont les techniques de destruction sont bien plus lentes, plus discrètes, plus vicieuses que celles des autres ennemis rencontrés jusqu’ici. L’un des changements notables de cette saison est également le statut du Colonel Maybourne (Tom McBeath), qui passe doucement mais sûrement d’antagoniste à allié improbable (« Watergate », 04#07, « Chain Reaction »). Une évolution à suivre de près.

Du côté des alliés, les plus actifs sont les Tok’ra (Jacob Carter / Selmak, Martouf / Lantash, Anise / Freya), assez présents tout au long de la saison – chose qui permet également de démontrer que cette alliance se fragilise, O’Neill n’étant pas leur plus grand fan et le faisant savoir. Nous sommes d’ailleurs attristé de voir la mort de Martouf (J.R. Bourne), ce personnage étant hautement sympathique (« Divide And Conquer », 04#05). Nous retrouvons également avec joie les Asgard (en particulier Thor dans « Small Victories »), et les Abydoniens à travers Kasuf dans « Absolute Power » (04#17). A eux s’ajoutent désormais les Unas, qui se sont affirmés comme une espèce à part entière cette saison (« The First Ones », 04#08), et dont le mâle Alpha, Chaka, s’est lié d’amitié avec Daniel Jackson ; mais aussi Rak’nor, nouveau Jaffa libre dont il est le seul représentant, Bra’tac étant complètement absent de cette saison (il est même supposé mort dans « The Serpent’s Venom »). Du côté du SGC, nous pouvons noter la première apparition discrète du Docteur Lee (Bill Dow) dans « Prodigy » (04#19), personnage que nous retrouvons dans le futur.

La saison 04 poursuit et termine certains arcs narratifs mis en place précédemment, de celui menant à l’enfant Harsesis (« Absolute Power ») à celui sur les androïdes de SG-1 (« Double Jeopardy »), en passant par les problèmes de Teal’c avec Cronus. De plus, la série lance de nouvelles petites storylines, dont celle autour des compatriotes de Martin Lloyd (« Point of No Return »), l’histoire de vengeance Teal’c / Tanith, Osiris, et le début des vaisseaux terriens avec le X-301 (« Tangent », 04#12), entre autres.

Le SG-1 fonctionne toujours à plein régime, mais il est intéressant de noter un changement de dynamique au sein de l’équipe, avec quelques prises de bec mémorables entre Daniel Jackson & Jack O’Neill (« The Other Side », 04#02, « Scorched Earth », 04#09). De plus, les auteurs divisent souvent le groupe en deux, axant leurs histoires sur des duos. Malgré cela, chaque personnage a ses moments pour briller dans la saison, y compris le Général Hammond dont « Chain Reaction » constitue un joli petit hommage. Si Samantha Carter continue de s’affirmer dans quelques très bons épisodes, le personnage qui gagne sans doute le plus d’épaisseur cette année est peut-être bien Teal’c. Le Jaffa est indéniablement mis en avant, du début (« Crossroads », 04#04) à la fin de la saison (« Exodus »). Du côté des acteurs, Michael Shanks démontre de nouvelles ambitions en s’essayant à la réalisation (« Double Jeopardy »). Cela donnera des idées à ses co-stars dans le futur… La quatrième saison est également mémorable pour les shippers de Jack & Sam puisque c’est dans celle-ci que les deux admettent au grand jour leurs sentiments amoureux l’un pour l’autre (« Divide And Conquer »).

Stargate SG-1 continue donc de nous proposer des saisons de qualité, oscillant entre comédie, drame, science-fiction pure et dure, mythologie, épisodes diplomatiques, politiques, épiques ou anecdotiques. La série continue d’enchaîner les bons points et de se construire un univers passionnant en constante expansion. De quoi laissez présager une saison 05 tout aussi captivante que les précédentes.

 

© MGM

© MGM

Comme d’habitude, j’ai décidé de faire un Top des épisodes de la saison – même si c’est toujours compliqué. Ce classement n’est peut-être même pas mon définitif, mais bon. Je vous invite cependant à me faire part de vos bilans & classements en commentaires de cet article. 🙂

 

TOP DES ÉPISODES DE LA SAISON 04 :

01 – « Window of Opportunity  » / « L’histoire sans fin ».

02 – « 2010 » / « 2010 ».

03 – « Upgrades » / « Expérimentation hasardeuse ».

04 – « Exodus » / « L’Exode ».

05 – « Small Victories » / « Victoires illusoires ».

06 – « The Curse » / « La malédiction ».

07 – « Beneath The Surface » / « Sous la glace».

08 – « Crossroads » / « Destins croisés ».

09 – « Entity » / « Entité ».

10 – « Scorched Eart » / « Terre brûlée ».

11 – « Point of No Return » / « Point de Non Retour ».

12 – « Double Jeopardy » / « Répliques ».

13 – « Divide And Conquer » / « Diviser pour conquérir ».

14 – « Absolute Power » / « Pouvoir absolu ».

15 – « The Serpent’s Venom » / « Le venin du Serpent ».

16 – « Watergate » / « Eaux troubles ».

17 – « The Other Side » / « L’autre côté ».

18 – « The First Ones » / « Primitifs ».

19 – « Chain Reaction » / « Réaction en chaîne ».

20 – « Tangent » / « Perdus dans l’espace ».

21 – « Prodigy » / « Prodige ».

22 – « The Light » / « La Lumière ».

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Articles diverses.

2 réponses à “Bilan : Stargate SG-1, saison 04.

  1. Une chose est sûre avec c’est qu’avec un saison de SG1 tu ne peux pas t’ennuyer avec tout ce qui s’y passe. Cette s4 est très bonne malgré des épisodes plus en dessous (ce qui est assez logique et compréhensible). Comme tu l’as dit des personnages se sont affirmés ou réaffirmés, d’autres ont fait leur apparition ou sont morts. La menace Apophis est pour moi l’élément centrale malgré tous les autres éléments important qu’on a pu rencontrer. Peter est incroyable.
    SG1 est une série sérieuse mais je suis très friand des épisodes « comiques » et je peux dire que j’ai été bien servi.
    Le final est excellent !!!

    Ce qui m’a marqué : les moments Sam/Jack (j’étais aux anges), l’arrivée d’Osiris, la mort de Martouf, la scène finale de « 2010 », Martin Lloyd, les androïdes, entre autre.

    Bon allez je tente un classement :

    01 – « Window of Opportunity » / « L’histoire sans fin ».

    02 – « 2010 » / « 2010 ».

    03 – « Upgrades » / « Expérimentation hasardeuse ».

    04 – « Exodus » / « L’Exode ».

    05 – « The Curse » / « La malédiction ».

    06 – « Entity » / « Entité ».

    07 – « Beneath The Surface » / « Sous la glace».

    08 – « Scorched Eart » / « Terre brûlée ».

    09 – « Point of No Return » / « Point de Non Retour ».

    10 – « Double Jeopardy » / « Répliques ».

    11 – « Crossroads » / « Destins croisés ».

    12 – « Divide And Conquer » / « Diviser pour conquérir ».

    13 – « Absolute Power » / « Pouvoir absolu ».

    14 – « Small Victories » / « Victoires illusoires ».

    15 – « The Serpent’s Venom » / « Le venin du Serpent ».

    16 – « Watergate » / « Eaux troubles ».

    17 – « The First Ones » / « Primitifs ».

    18 – « The Other Side » / « L’autre côté ».

    19 – « Chain Reaction » / « Réaction en chaîne ».

    20 – « Prodigy » / « Prodige ».

    21 – « The Light » / « La Lumière ».

    22 – « Tangent » / « Perdus dans l’espace ».

    • Merci de partager avec moi ton ressenti perso sur la saison ! Et c’est très bien d’avoir tenté le classement aussi 😉 Je constate que nous sommes d’accord en ce qui concerne le Top 3 d’ailleurs ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s