Review : « Ascension » de Martin Wood (2001).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Lors d’une mission de routine sur une planète étrangère, Samantha Carter s’évanouit sans raison apparente. Placée en repos forcé, elle reçoit la visite d’un être invisible qui lui révèle des secrets d’une importance capitale. Mais comment convaincre SG-1 qu’elle n’a pas simplement rêvé cette étrange expérience ?

Si « Threshold » (05#02) était un épisode sur Teal’c, « Ascension » sera centré sur Samantha Carter. Il semblerait que les auteurs aient décidé de se pencher sur les différents protagonistes du SG-1 pour cette saison, montrant un côté plus privé de leur vie au public. C’est en tout cas ce qui arrive ici puisque pour la première fois, nous découvrons la maison de Carter. Amanda Tapping effectue d’ailleurs un excellent travail sur cet épisode, comme à l’accoutumée.

© MGM

© MGM

Mis à part cela, l’opus est truffé de petits détails qui auront une grande importance par la suite. Tout d’abord, grâce à Orlin, nous allons obtenir de nouvelles informations sur les Anciens : il parle ainsi de l’Ascension à Sam, et explique d’ors et déjà les fameuses règles de non interférences de ses semblables. Nous apprenons également que Oma Desala était sans doute une paria, et qu’elle n’aurait sans doute pas dû aider et protéger Shifu. Mais ce n’est pas tout:à la fin de l’épisode, Orlin construit une mini Porte des Étoiles, ce qui semble donc confirmer à demi-mot que les Anciens en sont les bâtisseurs. Jusqu’ici, il n’y avait eu aucune confirmation, mais cela semble clair désormais. Enfin, nous apprenons que les Anciens peuvent reprendre forme humaine et redevenir mortels s’ils le souhaitent – un élément qui aura une importance capitale pour la suite…

L’épisode se déroule donc bien, et verra même l’introduction d’un personnage ô combien détestable en la personne du Colonel Simmons (formidablement bien interprété par John de Lancie). Toutefois, « Ascension » n’est pas parfait, et son plus gros défaut semble résider dans le fait que personne, pas même les autres membres de SG-1, ne semble croire l’histoire de Sam au début, chose grotesque vu les innombrables moments étranges vécus par ses collègues depuis le début de la série (âmes transférées d’un corps à un autre, retour en 1969, vieillissement prématuré, etc.). La logique aurait voulu qu’il ne doute pas de la parole de Sam. Autre petit souci : le mini Stargate ne possède aucun symbole. Comment Orlin a-t-il donc pu composer l’adresse de sa planète ?

© MGM

© MGM

« Ascension » constitue malgré tout un bon épisode de Stargate SG-1. La série frappe très fort en ce début de saison, enchaînant les révélations d’un opus à un autre, et continuant d’enrichir l’incroyable mythologie de la série.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Ascension » de Martin Wood (2001).

  1. C’est marrant je me suis toujours posé la question par rapport à l’absence de symboles sur la porte. Mystère ^^

    Sinon c’est un épisode que j’apprécie (non pas seulement parce qu’il se concentre sur Sam ^^) : j’aime le face à face Sam/Orlin, les infos sur les Anciens qu’on nous distille etc…

    • On ne peut que s’interroger sur le sujet, surtout qu’Orlin est redevenu humain, il n’a donc même pas l’excuse des « pouvoirs » des Anciens…

      Merci de partager ton avis avec moi ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s