Review : « Redemption » de Martin Wood (2002).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Pour empêcher Anubis de détruire la Terre, O’Neill et Carter vont essayer d’aller chercher de l’aide dans la galaxie, mais le X 302 qui devait leur permettre de traverser l’hyperespace ne fonctionne pas. Teal’c aimerait les aider mais il vient de perdre sa femme.

Contrairement aux quatre précédents Season Premiere proposés par la série, « Redemption » n’est pas la conclusion d’un haletant cliffhanger faisant le pont entre deux saisons. Au contraire, l’opus est la première partie d’un double épisode visant à ouvrir un tout nouveau chapitre dans l’histoire de Stargate SG-1. Moins « grand spectacle » que ses prédécesseurs, un brin plus intimiste aussi que les Season Premiere habituels, « Redemption » possède néanmoins un parfait équilibre entre humour, action et drame.

© MGM

© MGM

Tout d’abord, notons une dynamique légèrement brisée au sein d’un SG-1 désormais constitué de trois membres. Jonas veut être inclus, mais rien n’est encore fait, même si Sam Carter a visiblement déjà développé une relation amicale avec lui et que Teal’c se place comme un allié de taille pour lui (les deux aliens ayant une histoire un peu semblable, ayant trahi et quitté leur peuple afin de leur faire entendre raison). Seul Jack O’Neill ne se laisse pas convaincre, et on ne peut qu’être touché par sa volonté de ne pas remplacer Daniel : même au-delà de la mort, l’amitié qui les lie semble plus forte que tout.

De plus, l’équipe se retrouve séparée au cours de l’épisode, puisque Teal’c se rend sur Chulak, O’Neill teste les nouveaux X-302 (qui succèdent au X-301, de sinistre mémoire), tandis que Sam tente de trouver une solution à l’attaque d’Anubis et que Jonas cherche sa place. Nous n’avons donc pas réellement l’occasion de les voir travailler ensemble dans l’épisode, et cela renforce l’idée d’une SG-1 bancale, démembrée de Daniel.

Une grande partie du spotlight de « Redemption » se concentre sur Teal’c. Le Jaffa perd ici sa femme, Drey’auc, et retrouve son mentor, maître Bra’tac, ainsi que son fils, Rya’c, qui a bien grandi mais doute désormais de la sagesse du combat contre les Goa’uld. A noter également l’arrivée discrète de Shaq’rel (Aleks Paunovic), un Jaffa libre qui deviendra un visage familier de la série. La partie émotion de l’épisode est d’ailleurs très bien servie par une superbe musique.

Du côté du SG-1, nous avons le droit à des retrouvailles assez froides avec le Colonel Chekov, ainsi que de nombreuses scènes amusantes entre le Dr. McKay et Carter. L’alchimie entre Amanda Tapping et David Hewlett est déjà bien présente, et la rivalité amour-haine entre les deux scientifiques nous livrera de très nombreux moments de comédie à l’avenir. Mais nous retrouvons aussi un Anubis toujours bien décidé à éradiquer la Terre, et ça, ça n’annonce rien de bon pour le reste de la saison…

© MGM

© MGM

Sur un astucieux scénario de Robert C. Cooper et une réalisation à nouveau exceptionnelle de Martin Wood, « Redemption » constitue un très bon Season Opener pour Stargate SG-1. Il met en place le suivant à la perfection, et annonce discrètement de nombreux éléments pour le futur de la série.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Redemption » de Martin Wood (2002).

  1. Je trouve ça judicieux (et logique en plus) qu’O’Neill soit le seul à être réticent. Sam & Teal’c aimaient beaucoup Daniel, c’est indéniable, mais Jack & lui sont les 2 persos « historiques » de la série. Ils ont donc un lien très particulier.

    • Certes, mais je pense que c’est plus dû à la personnalité de Jack : il n’est pas le genre à s’ouvrir aux autres & il a fallu du temps pour qu’une réelle amitié se lie entre eux. De même, il faudra du temps à Jack pour accepter Jonas – surtout qu’une partie de lui liera toujours le natif de Kelowna à la mort de celui qui était devenu son meilleur ami. C’est une belle amitié, c’est sûr. 🙂

      Merci pour ton com’ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s