Review : « Descent » de Peter DeLuise (2002).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : SG1 aborde le vaisseau mère Goa’uld en orbite autour de la Terre, mais celui-ci s’écrase dans l’océan. Une équipe de sauvetage leur vient en aide. Lorsqu’ils se rendent compte que le vaisseau était celui où Thor avait été capturé par Anubis, SG1 tente de télécharger son esprit, qui a pris le contrôle de l’ordinateur (heu, il n’aurait pas pu faire plus clair, le traducteur ? haha).

Après un double épisode visant à lancer la nouvelle saison et ses problématiques, Stargate SG-1 nous propose « Descent » dont l’histoire s’inscrit dans la continuité de « Revelations » (05#22) tout en achevant l’intégration de Jonas au sein du SG-1.

© MGM

© MGM

En effet, le natif de Kelowna souffre toujours clairement d’un complexe d’infériorité vis-à-vis du reste du groupe, et semble estimer qu’il n’est pas encore à la hauteur lorsqu’il s’agit de prendre des décisions dans le feu de l’action. Ce sentiment doit être en partie influencé par le fait que le Colonel O’Neill refuse de voir le nouveau membre du SG-1 se joindre à la mission. Jonas souhaite prouver sa valeur à Jack, lui montrer qu’il a fait le bon choix et obtenir son respect – et ce sera à nouveau fait au cours de l’épisode puisque Jonas est à nouveau l’homme qui sauvera ses compères. La bravoure dont il fait preuve nous montre qu’il a l’étoffe des héros, et à la fin de l’épisode, le sourire de Jack à Jonas semble indiquer qu’il se prend doucement d’affection pour cet être enthousiaste, curieux & courageux qu’est Jonas, et qu’il l’accepte désormais comme un membre à part entière de l’équipe.

De plus, l’opus se base donc sur la fin de « Revelations », et nous permet de retrouver le vaisseau-mère d’Anubis (et d’affronter à nouveau une petit poignée de ses Jaffa, histoire de continuer à faire sentir sa menaçante présence dans notre galaxie), ainsi que la conscience de notre Asgard favori devant l’éternel : Thor. Maintenant que sa conscience a été récupérée, le petit homme gris aura bientôt un nouveau corps, et on a hâte de le revoir tant son alchimie avec O’Neill est fantastique. A noter la présence dans l’opus de Jacob Carter / Selmak (qu’on est toujours ravi de retrouver), ainsi que celle du Major Davis pour sa toute première (et dernière, me semble-t-il) excursion dans l’espace.

© MGM

© MGM

Signé par le duo Mallozzi / Mullie sur une belle réalisation de Peter DeLuise (dont le petit caméo ne passe pas inaperçu), « Descent » constitue un bon épisode de Stargate SG-1. Les différents problèmes auxquels l’équipe doivent faire face s’enchaînent de manière efficace, aboutissant à un opus dynamique, nerveux, possédant également de jolies scènes (notamment celles entre Jonas & Teal’c, dont la naissante amitié est touchante).

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans Reviews

Une réponse à “Review : « Descent » de Peter DeLuise (2002).

  1. « Descent » est un épisode capital dans le sens où nous assistons réellement à la naissance de la nouvelle team SG1.
    Il est très plaisant à regarder. Tout comme toi j’aime les scènes Teal’c-Jonas. Son entrée dans l’équipe n’a pas été la même mais Teal’c est le mieux placé pour comprendre & accompagner Jonas lors de son intégration.
    Les moments SamJack ne sont pas à négliger non plus 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s