Review : « Frozen » de Martin Wood (2002).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Au cours de fouilles autour du site où la Porte de l’Antarctique avait été retrouvée, les chercheurs découvrent un corps de femme dans un état de conservation étonnant. Alors qu’ils commencent l’étudier, ils s’aperçoivent qu’elle a survécu à la cryogénisation et ils réussissent à la réanimer.

« Frozen » ramène le SG-1 en Antarctique, lieu ô combien important dans l’univers Stargate (même si, à l’époque où l’épisode a été diffusé, nous ne le réalisons qu’à peine). La belle Ayiana (Ona Grauer) va représenter une nouvelle rencontre avec les Anciens (la dernière en date étant Orlin dans « Ascension », 05#03), sans même que l’équipe ne le réalise complètement…

© MGM

© MGM

En effet, Ayiana ne parviendra pas à s’exprimer réellement, élément qui ne sera jamais expliqué d’ailleurs (mutisme volontaire, réelle incapacité naturelle ou conséquence de sa longue cryogénisation ? Mystère). Elle ne donne officiellement que peu d’informations sur elle, mais nous découvrirons dans le pilote de Stargate Atlantis qu’elle a vécu dans la cité. Qui était-elle réellement ? Pourquoi et comment s’est-elle retrouvée prisonnière des glaces ? Nous n’en saurons jamais rien, et c’est là que le bât blesse lors du re-visionnage de l’opus. On aurait aimé en découvrir plus sur elle, mais elle mourra malheureusement trop rapidement – et sans même effectuer l’ascension, ce qui est surprenant en soi.

L’épisode met à nouveau en avant Jonas Quinn. Désormais plutôt bien intégré à l’équipe, on le découvre cette fois-ci en digne remplaçant de Daniel Jackson. Sa gentillesse et sa curiosité naturelle lui permettent de se lier d’amitié rapidement avec Ayiana, et c’est avec lui qu’elle échangera les quelques mots qu’elle est en mesure de prononcer. On peut dire qu’il a du talent pour briser la glace (blague pourrie, je sais, mais il fallait que je la fasse, c’était trop tentant 😉 ).

L’opus va également lancer une nouvelle petite storyline autour de Jack O’Neill. Le Colonel finit l’épisode dans un état critique, à deux pas de la mort, et se retrouve contraint d’accepter de devenir l’hôte d’un symbiote Tok’ra (et on sait bien que Jack ne les porte pas dans son cœur) afin de survivre. A noter qu’il n’accepte ceci qu’après avoir entendu Sam le supplier, les sentiments qu’il porte à son égard n’y étant sans doute pas étrangers.

© MGM

© MGM

Bien que l’idée de base était prometteuse, « Frozen » n’arrive toutefois pas à convaincre entièrement. L’épisode n’est pas mauvais, loin de là, juste un peu statique et il nous laisse sur notre faim. La fin reste malgré tout bien négociée, avec un twist que personne n’avait vu venir : O’Neill va devenir (à contrecœur, certes) un Tok’ra. De quoi tenir en haleine les spectateurs jusqu’aux prochains épisodes.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

1 commentaire

Classé dans Reviews

Une réponse à “Review : « Frozen » de Martin Wood (2002).

  1. J’ai la même frustration que toi en ce qui concerne Ayiana. Quand un nouveau perso apparait et qui plus est, est aussi mystérieux qu’elle, j’ai forcément envie d’en apprendre plus sur son histoire.
    Quelle fin ! Qui aurait pu imaginer que Jack allait un jour porter en lui un symbiote ? Ce qui peut faire sourire dans cette situation c’est que quand on connait son caractère, on se dit que ça ne sera pas de tout repos pour les Tok’ra ! ^^

    👏👏👏👏👏 *standing ovation* pour ta blague 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s