Review : « Nightwalkers » de Peter DeLuise (2002).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Un savant qui disparaît bizarrement dans une petite ville de province, oblige l’unité SG1 à sortir de sa base et à aller au devant de surprises peu agréables.

« Nightwalkers » est un opus qui fait suite aux événements de « Desperate Measures » (05#11) : en effet, les membres corrompus du N.I.D n’ont jamais laissé tomber leur projet suite à l’expérience « Adrian Conrad », et ont continué à cloner des symbiotes Goa’uld à l’abri des regards dans la petite ville de Steveston. Toutefois, le SGC finit par avoir vent de quelque chose, et Sam, Teal’c et Jonas (O’Neill étant toujours chez les Tok’ra) sont envoyés pour résoudre la situation…

© MGM

© MGM

Cet opus continue donc de travailler sur les storylines autour du N.I.D, qui ne sont, franchement, pas les plus excitantes de la série mais qui permettent de donner quelques pistes intéressantes – notamment le fait que les Goa’uld pourraient très bien envahir la Terre puisqu’ils n’ont plus besoin de passer par le SGC et de trouver un moyen de contrer l’iris de notre Porte des Étoiles… Une idée qui n’a malheureusement pas été plus travaillée ou mise en avant que cela par la suite, ce qui est dommage.

La chose la plus intéressante de l’opus reste peut-être bien la dynamique peu habituelle du SG-1. Le Colonel O’Neill étant absent, c’est donc le Major Carter qui prend les commandes (et elle le fait avec brio). Jonas & Teal’c, quand à eux, continuent de démontrer une fantastique alchimie à l’écran, et voir le natif de Kelowna effectuer sa première sortie du SGC et découvrir un peu plus la Terre reste un moment fortement réjouissant.

La réalisation de Peter DeLuise est excellente, les plans de nuit étant sublimes. Le scénario manque un tantinet de sel, le duo Mallozzi & Mullie nous ayant habitué à mieux. L’ensemble n’est pas mauvais, mais on sent en visionnant l’épisode qu’il n’était pas de ceux qui resteraient gravés dans nos mémoires.

© MGM

© MGM

Avec « Nightwalkers », Stargate SG-1 souhaitait donc clairement réintroduire la storyline autour d’Adrian Conrad, mais sans mettre le principal intéressé dans la lumière. L’opus est correct, mais manque cependant d’ambition pour être totalement convaincant.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Nightwalkers » de Peter DeLuise (2002).

  1. Bon crossover SG1-OUAT 😉

    Je ne vais pas dire que j’adore cet épisode mais ça va quand même.
    Même si l’intérêt principal (ou un des principaux) de la série est l’exploration il est toujours intéressant d’avoir des épisodes (pas trop juste ce qu’il faut ^^) sur notre bonne vieille Terre.
    Tout comme toi j’adore les moments Teal’c/Jonas !

    • Hehe 😉

      Les premières saisons étaient très basées sur l’exploration, ensuite ce n’est plus forcément le cas – disons qu’on explore l’univers créé. Maintenant, je suis d’accord sur le principe d’avoir des épisodes sur Terre aussi, mais je maintiens que les histoires autour du N.I.D ne sont pas franchement celles qui me passionnent le plus. Mais ce n’est que mon humble opinion, tu as parfaitement le droit de les aimer évidemment ^^

      Merci pour ton com’ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s