Review : « Sight Unseen » de Pete Woeste (2002).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : SG1 trouve une mystérieuse machine construite par les Anciens. Une fois celle-ci ramenée au SGC, d’étranges créatures commencent à se manifester.

Écrit par Damian Kindler d’après une histoire de Ron Wilkerson, « Sight Unseen » ne fait définitivement pas partie des opus les plus mémorables de Stargate SG-1, ni même des plus essentiels. Si, dans la forme, l’épisode permet d’offrir une parenthèse plus légère à la série (surtout après un épisode comme « Unnatural Selection », 06#14), dans le fond, le scénario reste bien maigre et souffre de quelques facilités.

© MGM

© MGM

Ainsi, dès le début, on s’étonne de voir une Carter (ainsi que le reste du SG-1 d’ailleurs) douter de l’existence des créatures, surtout après l’incident « Orlin » (Sam avait vu l’Ancien traverser le meuble de sa cuisine dans « Ascension », 05#03, donc cela paraît étrange qu’elle soit si étonnée de ce que Jonas prétend voir, surtout que l’artefact en question a été fait par les Anciens… Elle est d’ordinaire bien plus intelligente que ça). De plus, les créatures sont passablement inoffensives, et ne représentent pas un réel danger. Certes, elles créent la panique auprès des civils, mais la solution est trouvée rapidement, et on sait donc que la situation sera réglée sans encombres. Du coup, l’opus perd un peu en intérêt.

Reste les quelques moments de comédie qui permettent de remonter le niveau, ainsi qu’une petite question qui mériterait d’être explorée (qui sait, j’écrirais peut-être un article sur le sujet…) : si Jonas Quinn a activé l’artefact en le touchant, cela signifie-t-il qu’il possède le gène des Anciens ? A l’époque, nous ignorions encore que de nombreuses technologies des Anciens ne fonctionnaient qu’avec le gène, mais en effectuant ce rewatch, on ne peut s’empêcher de penser à cette théorie. Cela expliquerait aussi pourquoi Nirrti était si épatée par l’ADN de Jonas dans « Metamorphosis » (06#16), mais nous y reviendrons bientôt…

© MGM

© MGM

« Sight Unseen » est donc un épisode en demi-teinte. Agréable à regarder mais dispensable, il n’apporte rien de plus à la série.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Sight Unseen » de Pete Woeste (2002).

  1. J’aime vraiment ta théorie sur Jonas. Je n’y aurais jamais pensé je pense ou au moins fait le rapprochement, mais elle est très pertinente !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s