Review : « Metamorphosis » de Peter DeLuise (2003).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : L’équipe SG russe ramène à la base le représentant d’un peuple dont le Goa’uld Nirrti se sert pour des expériences scientifiques.

« Metamorphosis » est un épisode somme toute assez classique de SG-1, mais cela n’est en aucun cas un défaut. On retrouve ainsi avec plaisir Jacqueline Samuda dans le rôle de la redoutable Nirrti – même si son sort sera scellé à la fin de l’opus. Elle restera éternellement l’une des Goa’ulds les plus intéressantes, de part sa différence (c’est une scientifique avant tout) et son statut de paria aux yeux des System Lords. Toutefois, on ne peut pas s’empêcher de remarquer que la série fait doucement le ménage cette saison en éliminant plusieurs anciennes menaces – dans le but de mieux se renouveler ?

© MGM

© MGM

Toujours dans l’optique de créer un hok’tar, la jolie Goa’uld jette son dévolu sur Jonas Quinn, qu’elle juge plus avancé que les autres. Son ADN est particulièrement intéressant à ses yeux, et cela me ramène à la théorie que j’avais introduite dans « Sight Unseen » (06#13) à savoir que Jonas posséderait le gène des Anciens…

On assiste également à de beaux moments Sam / Jack, le Colonel étant particulièrement protecteur envers le Major, surtout après son passage dans la machine de Nirrti (qui aurait pu la mener à sa mort). Rien n’est explicité, mais leurs sentiments sont au moins toujours démontrés d’une façon ou d’une autre.

Point bonus à la présence d’une équipe russe représentée (une fois n’est pas coutume) par un officier loyal, obéissant, qui ne cherche pas à semer la zizanie. Un changement bienvenu pour la série !

La réalisation de Peter DeLuise est efficace et met bien en valeur le très bon travail sur les costumes et les maquillages. On en profite d’ailleurs pour applaudir Dion Johnstone (Wodan) et Alex Zahara (Eggar) qui parviennent à rester expressifs malgré les prothèses, et dont le jeu apporte beaucoup à l’épisode.

© MGM

© MGM

Sur un scénario signé James Tichenor, « Metamorphosis » est assurément un opus réussi. Il conclue la storyline autour de Nirrti de belle manière, offrant un dernier tour de piste à l’une des Goa’ulds les plus marquantes de la série.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans Reviews

Une réponse à “Review : « Metamorphosis » de Peter DeLuise (2003).

  1. Mon dieu les moments Sam/Jack *____________* (oui je fanboye et non ça ne te surprend pas je sais ^^)

    Épisode réussi et surtout intéressant. On stresse pour notre équipe favorite tout le long à cause de cette machine diabolique. En même temps quand ça vient de Nirrti on ne peut pas s’attendre à autre chose ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s