Review : « Disclosure » de William Gereghty (2003).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : L’explosion en mer du vaisseau Goa’uld n’est pas passée inaperçue. Le général Hammond reçoit les ambassadeurs chinois, anglais et français au Pentagone pour leur révéler la vérité sur le projet « Porte des Étoiles ».

Alors que nous approchons à grand pas de la fin de la saison 06, Stargate SG-1 s’offre une « pause » budgétaire avec un nouveau clip-show. Mais « Disclosure » n’est pas un clip-show traditionnel : celui-ci possède de vraies implications qui auront des conséquences à l’avenir…

© MGM

© MGM

Ainsi, le SGC révèle enfin l’existence du programme Stargate à d’autres pays, à savoir la Chine, l’Angleterre, et la France. Ces Nations apprennent également l’existence de la menace Goa’uld qui plane toujours sur la Terre, et réagissent évidemment assez mal à toutes ces informations (on ne peut pas leur en vouloir en même temps).

L’absence totale des membres du SG-1 permet à plusieurs seconds rôles de briller, en particulier le Général Hammond (toujours merveilleusement campé par Don S. Davis), mais aussi le Major Davis (Colin Cunningham). On apprécie d’ailleurs de le voir mis en avant à ce point, et dans un rôle plus optimiste que d’ordinaire (on l’a connu bien plus pessimiste, à toujours imaginer que le pire était arrivé). De plus, nous retrouvons évidemment le Colonel Chekov (Garry Chalk) qui, une fois n’est pas coutume, se positionne en allié défenseur du SGC. Enfin, on renoue avec un Ronny Cox toujours impeccable dans le rôle du perfide et détestable Sénateur Kinsey, qui tente de séduire les représentants étrangers afin de faire pencher la balance vers un contrôle total du programme Stargate par le N.I.D. Les relations entre Kinsey et ce groupe ne sont donc pas encore enterrées, et on peut s’attendre au pire concernant la suite…

Malgré tout, non seulement Kinsey va échouer à convaincre les ambassadeurs, mais le risque de la révélation du programme Stargate au reste de la population amené par un représentant Chinois bien décidé à partager l’information avec le reste de son peuple s’évanouit lors des cinq dernières minutes de l’opus avec l’arrivée providentielle de Thor. La simple vue de notre ami Asgard va convaincre tout le monde de garder le secret et de laisser la Porte des Etoiles dans les mains du SGC. Bref, tout est (un peu trop ?) rapidement réglé à la fin, ce qui est un brin dommage quand même.

© MGM

© MGM

« Disclosure » est donc un clip-show supérieur aux autres aux vues de ses enjeux, mais qui ne passionne pas des masses pour autant. Toutefois, on peut s’attendre à ce qu’il y ait des conséquences d’ici la prochaine saison, Kinsey n’était pas le genre à abandonner facilement…

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Disclosure » de William Gereghty (2003).

  1. Le type même d’épisode que je pourrais zapper et pourtant dieu sait que j’aime cette série haha Même si je te l’accorde en effet il apporte un plus pour la suite contrairement aux autres.
    Je sais que je vais peut être très loin en disant ça mais est ce qu’on ne peut pas imaginer qu’il s’agit là des prémices du projet Atlantis ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s