Review : « The Changeling » de Martin Wood (2003).

© MGM

© MGM

Résumé (DVD) : Teal’c fait des cauchemars. Dans certains, c’est un pompier, et Shan’auc est auprès de lui. Dans d’autres, il est à la porte des étoiles, mais rien ne s’y déroule normalement.

Écrit par l’acteur Christopher Judge (Teal’c), « The Changeling » est sans aucun doute l’un des épisodes les plus beaux et les plus réussis de la saison. L’idée de base est originale à souhait, et le scénario va marquer un tournant dans la vie de Teal’c : le Jaffa perd « Junior », sa larve Goa’uld, et se rapproche un peu plus de son indépendance tant espérée.

© MGM

© MGM

Introduite dans « Cure » (06#10), la Tretonine a depuis été mise au point par les Tok’ra afin d’être adaptée à la physionomie des Jaffa dans le but de leur permettre de vivre sans porter de larve Goa’uld. Les Jaffa sont donc sur la bonne voie vers la liberté – même si malheureusement, une attaque sur les Rebelles a considérablement diminué leur nombre… Toutefois, on ne peut qu’être intéressé de voir les effets que la Tretonine aura sur Teal’c sur le long terme. Cela donne une nouvelle storyline à explorer pour le personnage, chose qu’on ne peut qu’apprécier.

Mis à part cela, l’opus nous donne l’occasion de revoir plusieurs personnages importants de la vie de Teal’c – et c’est là qu’on réalise qu’ils ont quasiment tous disparus : Shan’auc, Apophis, Daniel Jackson, … On comprend encore mieux pourquoi Teal’c est prêt à donner sa vie pour sauver Bra’tac : c’est l’un des rares proches qu’il lui reste. Leur amitié est touchante, et on ne peut qu’être soulagé de voir Bra’tac sain et sauf à la fin de l’opus tant il est devenu un personnage emblématique de la série.

L’amitié est d’ailleurs au cœur de l’épisode, que ce soit donc celle entre Teal’c et Bra’tac, mais aussi celle qui l’unie aux autres membres de SG-1, ceux du présent comme du passé. Le retour de Daniel Jackson ne passe pas inaperçu, et on s’aperçoit qu’il veille décidément sur le bien-être de ses anciens collègues malgré son Ascension (il avait déjà aidé Jack dans « Abyss », 06#06).

© MGM

© MGM

Réalisé par un Martin Wood inspiré et très en forme (les transitions entre le monde réel et le rêve de Teal’c sont fantastiques et fonctionnent à merveille), « The Changeling » permet de faire le point sur la vie de Teal’c, sur ses doutes, ses craintes, et nous fait voir – une fois n’est pas coutume – le côté plus « humain » du Jaffa. L’opus marque un tournant dans sa vie personnelle ainsi que dans la guerre entre les rebelles Jaffa et les Goa’uld, donc son importance n’est pas négligeable. En bref, un excellent épisode.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans Reviews

Une réponse à “Review : « The Changeling » de Martin Wood (2003).

  1. J’AIME TROP CET ÉPISODE <33333333333333 C'est une vraie pépite, un des meilleurs épisodes de SG. Il n'y a absolument rien à jeter tout est parfait : le scénario, le jeu d'acteur. Je ne me lasserai jamais de le revoir.
    Le retour de Daniel !!! ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s