Review : « Prophecy » de Will Waring (2003).

© MGM

Résumé (DVD) : SG1 cherche à libérer une planète du joug de Mot, un serviteur de Ba’al, qui exploite une mine de Naquadah. Soudain, Jonas s’évanouit : le docteur Fraiser diagnostique une tumeur au cerveau. A son réveil, il manifeste d’étranges capacités de prémonition.

« Prophecy » est l’avant-dernier épisode de la saison 06 de SG-1, et va mettre en avant l’obsession de Jonas de faire ses preuves. Car il a beau être membre de l’équipe depuis des mois, le natif de Kelowna ne semble toujours pas sûr d’être à la hauteur de ses comparses. On apprécie donc tout particulièrement la très jolie scène où Janet Fraiser lui fait remarquer qu’il a suffisamment fait ses preuves et qu’il est déjà très utile au SGC – et elle a bien raison de le souligner, Jonas ayant été indispensable tout le long de la saison.

© MGM

L’opus se situe dans la suite directe de « Metamorphosis » (06#16). Ainsi, après avoir passé du temps dans la machine à Hok’tar de Nirrti, Jonas se découvre un drôle de pouvoir : il peut désormais voir le futur. Ou tout du moins, des futurs probables. Essayant tant bien que mal de mettre cette nouvelle capacité au service du SGC, il va mettre sa vie en danger : le Dr. Fraiser détecte rapidement une tumeur au cerveau, mais Jonas s’entête à vouloir se rendre utile jusqu’au bout. Il faudrait être fou pour douter encore de sa loyauté et de son dévouement après ça.

Mis à part cela, on apprécie encore et toujours le fait que la série ne se prend pas au sérieux : en effet, à travers Lord Mot, elle joue avec ses propres clichés, démontrant à nouveau son sens de l’humour interne acéré. Toutefois, on regrette que deux coups de feu suffisent à tuer Mot : on a connu des Goa’uld bien plus résistants !

Sur une réalisation plutôt réussie de Will Waring, « Prophecy » se révèle être comme un petit hommage – mérité – au personnage de Jonas Quinn, et ce juste avant la fin de la saison dont il aura été au cœur.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

2 réponses à “Review : « Prophecy » de Will Waring (2003).

  1. Le personnage de Jonas est touchant par ce coté jamais sûr de lui. Pourtant comme tu l’indiques il a fait ses preuves et en plus il a été « adopté » par la team !

    • C’est vrai que ça fait partie des choses qui le rendent touchant aussi. SG-1 aurait eu tort de ne pas « l’adopter » comme tu dis ! ^^

      Merci pour ton com’ ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s