Archives de Tag: SG-1 Saison 07

Review : « Homecoming » de Martin Wood (2003).

Résumé (DVD) : SG1, à nouveau accompagné de Daniel, tentent de détruire le vaisseau mère d’Anubis, en orbite autour de la planète de Jonas. Le Goa’uld cherche à maîtriser la formidable énergie du Naquadriah pour alimenter une arme dévastatrice.

« Homecoming » conclut parfaitement le double épisode d’ouverture de la Saison 7, et pour cause. Tout d’abord, après avoir sondé la mémoire de Jonas, Anubis se rend sur la planète natale de ce dernier afin de mettre la main sur le Naquadriah, dont il ignorait l’existence jusqu’à présent. Toutefois, son scientifique attitré sera confronté au même problème que nous autres Terriens au début : il échouera à compenser l’instabilité de cette puissante source d’énergie, et le paiera de sa vie. Anubis n’aime pas les échecs, c’est bien connu. D’ailleurs, l’épisode ne lui sera pas favorable, puisque le SG-1 va parvenir à détourner ses plans, notamment grâce à l’aide d’un Ba’al (Cliff Simon) pour une fois à leurs côtés. Cela permet de réintroduire ce Goa’uld qui va, petit à petit, s’affirmer dans la série…

Yu (Vince Crestejo), en revanche, est sur une pente descendante. D’après son First Prime, il est de plus en plus confus et parano. La fin semble donc proche, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour le SGC puisque Yu était le seul System Lord à accepter de les aider à l’occasion – et l’un des rares à n’avoir jamais pris la Terre comme cible.

Si le SG-1 parvient à détourner les plans d’Anubis cette fois-ci, il ne fait aucun doute qu’il reste LA menace de la Terre à l’heure actuelle. L’épisode parvient avec brio à ramener définitivement Daniel Jackson dans l’équipe, et à faire des adieux au personnage si attachant et sympathique de Jonas Quinn. Celui-ci est joliment mis en avant dans cet opus et a le droit à quelques derniers moments héroïques (il sauve notamment la vie de Daniel, comme celui-ci avait pu le faire pour lui dans « Meridian« , 05#21) avant de repartir sur sa planète. La boucle est bouclée. Cependant, précisons encore une fois que, après l’avoir capturé, Anubis souhaitait garder Jonas en vie car il avait une physiologie intéressante selon lui… Après Nirrti, Anubis est le deuxième Goa’uld à s’intéresser de près au natif de Kelowna. Alors est-ce que Jonas possède le gène des Anciens ? Nous n’aurons jamais la réponse, mais rien ne semble contredire ma théorie, bien au contraire…

Doté d’un habile scénario qui conclut la période Jonas et ramène brillamment le Docteur Jackson dans l’équipe, « Homecoming » achève de lancer la nouvelle saison de Stargate SG-1 de belle manière. Vivement la suite !

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Reviews

Review : « Fallen » de Martin Wood (2003).

© MGM

Résumé (DVD) : Sur une planète inconnue, une tribu de nomades voit un homme nu apparaître inconscient sur le sol : il s’agit de Daniel. Pendant ce temps au SGC, Jonas pense avoir réussi à décrypter la tablette qui parle de la « Cité Perdue » des Anciens où pourraient être cachées des armes susceptibles de vaincre Anubis.

La septième saison de Stargate SG-1 débute sur les chapeaux de roues, nous remettant directement sur la voie de la recherche de la Cité Perdue (quête lancée dans « Full Circle« , 06#22). Ceci sera l’un des fils rouges de la saison. Dans ce premier épisode, Jonas Quinn (Corin Nemec) pense avoir déjà trouvé l’identité de la Cité – mais ce sera un échec. Au lieu de trouver la future Atlantis, le SG-1 va se retrouver nez à nez avec un ancien membre de son équipe : le Docteur Daniel Jackson (Michael Shanks), présumé détruit par Anubis lors du Finale de la Saison 6.

© MGM

Contre toute attente, celui-ci a repris forme humaine. Il avait précédemment été établi dans la série via le personnage d’Orlin (cf. « Ascension« , 05#03) qu’un être qui avait réalisé l’Ascension pouvait redevenir un être de chair et de sang s’il le souhaitait, et c’est vraisemblablement ce qui s’est passé ici. Toutefois, il est supposé qu’Oma Desala ait été contrainte par les autres Anciens de renvoyer Daniel sur la terre ferme, le rendant amnésique par la même occasion, afin de le punir d’avoir tenté d’aider ses anciens compères (ce qui est contraire à leurs lois de non interférence). Ainsi, la première partie de l’épisode voit O’Neill (Richard Dean Anderson), Carter (Amanda Tapping) et Teal’c (Christopher Judge) tenter d’aider Daniel à se souvenir de son identité.

La seconde moitié de l’opus voit le SG-1 mettre en place un plan assez fou pour tenter d’affaiblir Anubis (qui, grâce à l’œil de Râ obtenu dans « Full Circle« , commençait à prendre le contrôle de la galaxie toute entière), et de l’arrêter. Si le plan fonctionne partiellement (l’œil de Râ est déjà détruit…), tout ne se passe pas sans problème. Yu, qui était censé aider les Terriens sur ce projet, change brusquement d’avis. L’idée qu’il ait des soucis de santé et un esprit plus très clair commence à doucement être mis en place. Sa fin, serait-elle proche ?

Daniel Jackson, quand à lui, est coincé sur le vaisseau du puissant System Lord, tandis que Jonas Quinn est capturé et verra son esprit sondé par le petit appareil qui avait déjà causé du tort à Thor (« Revelations« , 05#22)… Cela conclue l’épisode sur un sympathique cliffhanger, donnant immédiatement au spectateur l’envie de voir la suite.

© MGM

« Fallen » est un très bon épisode, qui relance dynamiquement la série pour sa nouvelle saison. Il ramène avec brio Daniel dans l’équipe, et permet de belles scènes d’action et d’humour (notamment grâce à l’amnésie du Dr Jackson), tout en s’achevant sur un petit cliffhanger somme toute réussi. Bref, un excellent début de saison.

N’hésitez pas à partager votre avis & vos remarques sur l’épisode avec moi en postant un commentaire à l’article. 🙂

2 Commentaires

Classé dans Reviews

Stargate SG-1, saison 07 : Retour aux sources.

© MGM

Le 13 juin 2003, soit quelques mois après la diffusion de « Full Circle » (le très réussi Finale de la Saison 06), Stargate SG-1 revient sur les écrans une fois de plus, surprenant tout le monde puisqu’elle était censée ne pas être renouvelée. Et pourtant, comme précédemment, la série effectue bel et bien son comeback (pour le plus grand bonheur des fans) pour une Saison 07 palpitante.

Placée sous le signe d’un retour aux sources avec un Daniel Jackson (Michael Shanks) de nouveau humain et membre de SG-1 – ce qui engendre le départ de Jonas Quinn (Corin Nemec) – la série repose sur un fil rouge particulièrement intriguant : la recherche de la Cité Perdue des Anciens qui est censée détenir des armes capables d’arrêter le redoutable Anubis (qui continue d’étendre sa domination sur l’ensemble de la galaxie). De plus, les auteurs réussissent à habilement palier à l’absence encore un peu plus accrue de Richard Dean Anderson (qui souhaite accorder plus de temps à sa vie personnelle) en trouvant des « excuses » tout à fait plausibles à la quasi absence totale de Jack O’Neill dans certains épisodes (il redevient adolescent, il est blessé, suspense autour de sa mort, etc.).  Ce planning serré pour l’acteur permet également aux autres membres de l’équipe de briller un peu plus, et chacun va être mis en avant – en particulier le revenant Daniel Jackson et Sam Carter (qui avait été un peu en retrait la saison dernière, sa nouvelle mise en avant est donc bienvenue). Pour autant, Jonas Quinn aura le temps de briller une dernière fois dans cette saison dans pas moins de trois épisodes. Et même le General Hammond et Janet Fraiser auront des moments marquants cette année…

Mis à part ceci, la série devait également gérer des contraintes de budget – et elle le fait avec brio. La solution choisie a été de multiplier les épisodes doubles cette saison, ce qui a permis de réduire les coûts de production et de développer des intrigues sur des formats plus longs. Et force est de constater que le résultat est résolument à la hauteur, les quatre épisodes doubles apportant leur lot d’événements mémorables. De plus, il faut garder en tête que les producteurs mettaient également doucement en place le lancement de Stargate Atlantis. Gérer tout ça ne devait pas être simple et, pourtant, la série parvient à nous livrer ici l’un de ses meilleurs chapitres.

Devant l’enthousiasme généré par cette nouvelle saison, et malgré le fait qu’elle était prévue pour être (vraiment) la fin de SG-1 et qu’elle devait lancer le spin-off tant attendu, la série voit ce succès couronné par l’annonce rapide de sa reconduite pour une huitième saison. Et c’est tant mieux !

CASTING :

Richard Dean Anderson ……………….. Colonel Jonathan « Jack » O’Neill.

Amanda Tapping ……………….. Major Samantha Carter.

Christopher Judge ……………….. Teal’c.

Don S. Davis ……………….. Major General George Hammond.

Michael Shanks ……………….. Dr. Daniel Jackson.

Gary Jones ……………….. Master Sergeant Walter Harriman.

Teryl Rothery ……………….. Dr. Janet Fraiser.

Eric Breker ……………….. Colonel Albert Reynolds.

David Palffy ……………….. Anubis.

Carmen Argenziano ……………….. Jacob Carter / Selmak.

Tony Amendola ……………….. Bra’tac.

Bill Dow ……………….. Dr. Bill Lee.

Dan Shea ……………….. Master Sergeant Sylvester Siler.

Ronny Cox ……………….. Senator / Vice President Robert Kinsey.

Corin Nemec ……………….. Jonas Quinn.

Michael Adamthwaite ……………….. Her’ak.

William Devane ……………….. President Henry Hayes.

Robert Picardo ……………….. Richard Woolsey.

Jessica Steen ……………….. Dr. Elizabeth Weir.

© MGM

PRIX :

Emmy Awards.

  • L’épisode « Lost City » fut nominé dans la catégorie « Outstanding Special Visual Effects for a Series » (2004).

Gemini Awards.

  • L’épisode « Lost City, part 2 » fut nominé dans la catégorie « Best Visual Effects » (2005).

Hugo Awards.

  • L’épisode « Heroes » fut nominé dans la catégorie « Best Dramatic Presentation – Short Form » (2004).

Leo Awards.

  • L’épisode « Lost City, part 2 » a remporté le prix du « Best Sound Editing in a Dramatic Series » (2004).
  • Amanda Tapping a remporté le prix « Dramatic Series : Best Lead Performance by a Female » pour l’épisode « Grace » (2004).
  • Michael Shanks a remporté le prix « Dramatic Series : Best Lead Performance by a Male » pour l’épisode « Lifeboat » (2004).
  • Stargate SG-1 a remporté le prix « Dramatic Series : Best Make-Up » pour l’épisode « Enemy Mine » (2004).
  • Andy Mikita fut nominé pour le prix « Dramatic Series : Best Direction » pour l’épisode « Heroes, part 2 » (2004).
  • Amanda Tapping fut nominée pour le prix « Dramatic Series : Best Direction » pour l’épisode « Resurrection » (2004).
  • Teryl Rothery fut nominée pour le prix « Dramatic Series : Best Supporting Performance by a Female » pour l’épisode « Lifeboat » (2004).
  • Don S. Davis fut nominé pour le prix « Dramatic Series : Best Supporting Performance by a Male » pour l’épisode « Heroes, part 2 » (2004).
  • Robert C. Cooper fut nominé pour le prix « Best Screenwriting » pour l’épisode « Heroes, part 2 » (2004).
  • Eric Hill fut nominé pour le prix « Best Picture Editing » pour l’épisode « Heroes, part 2 » (2004).
  • Stargate SG-1 fut nominée pour le prix « Best Overall Sound » pour les épisodes « Grace » et « Lost City, part 2 » (2004).
  • Stargate SG-1 fut nominée pour le prix « Best Visual Effects » pour l’épisode « Lost City, part 2 » (2004).
  • Stargate SG-1 fut nominée pour le prix « Best Production Design » pour l’épisode « Lost City, part 2 » (2004).
  • Stargate SG-1 fut nominée pour le prix « Best Make-Up » pour l’épisode « Enemy Mine » (2004).
  • Stargate SG-1 fut nominée pour le prix « Best Costume Design » pour l’épisode « Birthright » (2004).
  • Stargate SG-1 fut nominée pour le prix « Best Dramatic Series » (2004).

Saturn Awards.

  • Richard Dean Anderson fut nominé dans la catégorie « Best Actor on Television » (2003).
  • Michael Shanks fut nominé dans la catégorie « Best Actor on Television » (2003).
  • Amanda Tapping fut nominée dans la catégorie « Best Supporting Actress on Television » (2003).
  • Stargate SG-1 a remporté le prix « Best Syndicated  / Cable Television Series » (2003).

SFX Awards.

  • Stargate SG-1 fut nominée dans la catégorie « Best TV Show » (2004).

Visual Effects Society Awards.

  • Stargate SG-1 fut nominée dans la catégorie « Outstanding Visual Effects in a Broadcast Series » pour l’épisode « Lost City, part 2 » (2005).

2 Commentaires

Classé dans Articles diverses.